Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 11:18
Sarcosuchus imperator : 12m et 10 tonnes de crocodile

En l’an 2000, Paul Sereno et son équipe ont pu reconstituer le squelette de Sarcosuchus imperator, l’un des plus grands crocodiliens du monde. Ce crocodile géant régnait sur les rivières africaines du Crétacé moyen, il y a environ 110 millions d’années.


Sarcosuchus est issu d’une branche annexe de la famille des crocodiliens, différente de celle qui a produit les crocodiles actuels.


La découverte de Sarcosuchus


C’est à Gadoufaoua, dans le désert du Sahara, au Niger, que l’équipe de paléontologues a entamé son expédition de 4 mois.
Gadoufaoua est un cimetière légendaire de fossiles où Paul Sereno était venu chercher des fossiles de dinosaures.


En l'an 2000, il n'y a pas trouvé de dinosaures mais des fossiles de crocodiles de toutes tailles. Au Crétacé moyen, quand des rivières coulaient au milieu des plaines fertiles du Sahara, cinq espèces au moins de crocodiles peuplaient cette partie de l'Afrique. Sarcosuchus y faisait figure de monstre et ne craignait personne, pas même Suchominus tenerensis, un spinosaure muni de redoutables griffes.


En tamajaq, langue des touaregs de ce désert, Gadoufaoua signifie littéralement « « l’endroit où les chameaux ont peur de passer ». Mais pour les paléontologues, c’est surtout le plus riche gisement de fossiles de dinosaures du continent africain.


Parfois, la chance sourit aux scientifiques. Dès son arrivée, l’équipe se retrouva nez à nez avec un énorme crocodile qui, de toute évidence, devait constituer une menace pour n’importe quel dinosaure. A l’aide de brosses et de poinçons, ils commencèrent à débarrasser délicatement les mâchoires fossilisées de leur gangue de pierraille. Chacune d’entres elle faisait bien la taille d’un homme. Mais, le monstre qui disposait de telles armes n’était pas un dinosaure : c’était un gigantesque crocodile.


Sarcosuchus, cependant, n’était pas un inconnu. Une partie de ses dents coniques, de ses vertèbres, et des plaques d’écailles d’une trentaine de centimètres avaient été découvertes par Félix de Lapparent, paléontologue français, en 1947. D'autres os avaient été exhumés par Philippe Taquet, un autre paléontologue français, en 1964 sur le site de Gadoufaoua, justement.
Mais les fossiles fragmentaires étaient malheureusement insuffisants pour reconstituer l’animal.

 

Portrait d'un géant


Sarcosuchus Imperator mesurait 11 à 12 m de long. Son poids a été estimé à 9 tonnes.

Il vivait probablement au bord des fleuves et attaquait les herbivores qui venaient s'y abreuver. Quand on sait qu'un Ouranosaurus adulte mesurait 7 m de long, on se doute de la puissance de ce crocodile pour pouvoir entraîner une telle proie au fond de l'eau.

Âgés de 110 millions d'années, l'étude de fossiles découverts au Niger a permis aux scientifiques d'en savoir plus sur l'anatomie, la taille, le mode de vie et sur la place dans l'arbre de l'évolution de ce reptile géant.

Sarcosuchus possédait une superbe armure. Des écailles, d’une longueur de 30 cm, assuraient une protection efficace sur le cou, le dos et la queue.


Les scientifiques estiment que ce crocodile atteignait sa taille adulte à l'âge de 50 ou 60 ans. Certaines caractéristiques du crâne et des mâchoires de Sarcosuchus imperator pourraient le rapprocher d’une famille de crocodiles marins piscivores, comme Pholidosaurus et Terminonaris. Cependant, l'empereur des crocodiles vivait dans les rivières et avait une alimentation variée, au contraire de ses deux cousins carnivores.

 

Sarcosuchus imperator : 12m et 10 tonnes de crocodile
Sarcosuchus imperator : 12m et 10 tonnes de crocodile

Un crâne extraordinaire

 

Sarcosuchus se distingue de tous les autres crocodiliens par son crâne extraordinaire. Le crâne le plus complet fait un peu moins de 2 m de long. 

 

Plus d’une centaine de dents font saillie dans ses mâchoires étroites. Contrairement à tous les crânes des autres crocodiles, vivants ou disparus, celui de Supercroco (nom donné par Paul Sereno) s’élargit vers l’extrémité avant. On y observe une rangée de grandes incisives meurtrières. Il est évident que Sarcosuchus ne se contentait pas de poissons.


Dans le renflement, au bout du museau, loge une cavité énorme placée sous les narines. L’animal devait avoir un odorat exceptionnel et un cri tout à fait particulier.
 

Reconstitution

 

Les fossiles retrouvés ont permis de rassembler un peu plus de 50% du squelette, assez pour reconstituer un spécimen à sa taille réelle.

La BBC a fait revivre ce super prédateur, pour notre plus grand plaisir, grâce à la magie de l’informatique. (vidéo ci-dessous, cliquer ici si elle ne fonctionne pas : https://www.youtube.com/watch?v=QjeKEOMH0IM)
 

Sources : http://www.dinosoria.com/sarcosuchus.htm / National Geographic (2000) / BBC

8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 10:03
Quels sont les secrets du fil d'araignée ?

SCIENCES | "Quelques gouttes de rosée sur une toile d'araignée, et voilà une rivière de diamants." Jules Renard avait bien raison d'écrire sur la beauté de cette oeuvre naturelle. Beaucoup de gens craignent les araignées, et c'est bien dommage... Non seulement elles s'occupent de nous débarrasser des petits insectes nuisibles (parfois invisibles à l’œil nu), mais elles produisent des fils dont la composition fait rêver les scientifiques. Tour d'horizon de ses extraordinaires pouvoirs...

 

Le fil d'araignée en chiffres

 

35% d'extensibilité

10X plus fin qu'un cheveu humain

5 µm (micron) de diamètre

 

De fil en fil...

 

Le fil de nylon est le matériau dont les caractéristiques se rapprochent le plus de celles du fil d'araignée

Le kevlar (matière qui constitue les gilets pare-balles) est plus dur mais moins extensible.

L'élasthanne est une fibre synthétique réputée pour son élasticité mais est moins résistante.

 

Le piège en action

 

Pour capturer les petits insectes, les toiles peuvent être gluantes ou avoir des propriétés similaires au velcro (matière auto-agrippante, ou "scratch")

 

Schéma : Les différentes fonctions du fil de soie

 

L'araignée est capable de produire différents types de soie en fonction de l'usage qu'elle en fera : pour capturer ses proies, pour construire sa toile, pour protéger ses oeufs...

 

L'araignée construit ses toiles à l'aide de fil de soie produit dans les glandes séricigènes, à l'origine à l'état liquide. Ces glandes occupent une grande partie de l’abdomen de l’araignée, qui sont à la fois des poches de fabrication et de stockage de la soie à l’état liquide. Chacune de ces glandes produit un fil qui lui est propre, à composition variable. On en distingue 6 :

 

Les glandes piriformes fournissent la sécrétion adhésive de la toile et les attaches de la toile.
Les glandes flagelliformes et les glandes agrégées produisent l'enduit aqueux qui recouvre la toile et les fibres de la spirale de capture.
Les glandes tubuliformes sécrètent la soie qui sert à construire les sac incubateurs à œufs
Les glandes ampullacées majeures fournissent les fils de la spirale auxiliaire
Les glandes ampullacées secondaires sécrètent la soie de structure, les fils de soutien des toiles
Les glandes aciniformes qui produisent la soie utilisée pour emprisonner les proies en les enroulant dans des sortes de cocons

Quels sont les secrets du fil d'araignée ?

Pour en savoir plus :

° Bravo à Fanny et Baptiste pour leur TPE sur les toiles d'araignées réalisé en 2013-2014, que vous pouvez lire ici : http://tpearaignee.e-monsite.com/ On y évoque également la spirale d'Archimède ou la composition moléculaire du fil.

 

° Regardez le reportage ci-dessous d'On n'est pas que des cobayes sur les secrets du fil d'araignée (2014) : Au programme, de belles araignées (âmes sensibles s'abstenir), une arachnologue, des expériences grandeur nature de résistance et d'élasticité, ainsi que la capture d'un humain dans une toile d'acrobranche à l'aide de velcro !

(si la vidéo ne fonctionne pas, regardez-la ici : https://www.youtube.com/watch?v=20DkJ_VC5Z4)

Publié par Delphina - dans Sciences
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 09:21

L'organisation WWF (World Wildlife Fund) est connue pour ses campagnes de publicité "chocs" servant à promouvoir la sauvegarde d'espèces menacées et la protection de l'environnement via la lutte contre le réchauffement climatique. Or pour avoir un impact dans nos sociétés actuelles, hyperconnectées où l'on zappe en permanence entre diverses applications (qui prend encore le temps de lire un dossier d'information complet ?), il faut savoir viser juste, et précis. Et cela, WWF l'a bien compris. Retour en images sur des campagnes ancrées dans le monde d'aujourd'hui.

 

2014 : #LastSelfie (dernier selfie)

WWF : retour sur des campagnes chocs et connectées
WWF : retour sur des campagnes chocs et connectées

La campagne « Don’t let this be my #lastselfie » ("ne laisse pas ce selfie être le dernier") diffusée au Danemark et en Turquie se compose de selfies des 5 espèces menacées soutenues par WWF (gorilles, tigres, ours polaires, pandas et orangs-outans).


Cette campagne a été réalisée par l’agence turque 41-29 qui a eu une idée de génie, diffuser ces selfies d’animaux sur Snapchat pendant 10 secondes. Le caractère éphémère de Snapchat rappelle au public touché, la fragilité de ces espèces en danger et marque donc efficacement les esprits. Nous pouvons d’ailleurs nous demander si derrière le côté tendance du selfie ne se cache pas une certaine provocation : le selfie, avec son côté narcissique semble bien superficiel face à l’enjeu de la vie des espèces menacées.


Outre cet aspect choc qui invite à la réflexion, pourquoi ce choix de support ? Des études on démontré que les jeunes de la génération Y étaient plus sensibles aux messages photographiques qu’aux messages écrits ce qui expliquerait qu’ils délaissent Facebook et utilisent de plus en plus Snapchat.

 

Pour en revenir à la campagne, elle associe photographie, esthétisme, communication directe et symbolique éphémère.

 

Source de l'analyse : http://www.creads.fr/blog/analyses-marketing-communication/last-selfie-campagne-wwf

 

PARIS CLIMAT 2015 : On voit seulement ce que l'on veut voir

Une affiche favorite du concours des Creative Awards de 2015.

WWF : retour sur des campagnes chocs et connectées

2016 : WWF GO

 

Véritable phénomène mondial de l'été, le jeu mobile Pokemon GO bat tous les records et bénéficie d’une notoriété très importante. Visiblement, le concept du jeu n'a pas laissé indifférent les graphistes des campagnes de WWF. Voici un détournement intelligent des codes de Pokemon GO ainsi que de son célèbre slogan « attrapez-les tous », qui devient ici "sauvez les tous".

WWF : retour sur des campagnes chocs et connectées
WWF : retour sur des campagnes chocs et connectées
WWF : retour sur des campagnes chocs et connectées
WWF : retour sur des campagnes chocs et connectées

Vous êtes sensibilisés aux actions du WWF ? 

Rendez-vous sur son site officiel : http://www.wwf.fr/

Publié par Delphina - dans Agir Photos Actualités
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 19:33
Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau

Afin d'inaugurer cette série de dictons animaliers de France et d'ailleurs, relisons un classique du Moyen-Age.

 

Le Loup et l'Agneau

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
— Sire, répond l'Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
— Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
— Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.
— Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
— Je n'en ai point.
— C'est donc quelqu'un des tiens :
Car vous ne m'
épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l'emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.

Jean de La Fontaine, Fables, 1668.

 

Cette fable, que nous avons toute plus ou moins bien apprise à l'école, synthétise assez bien l'ambivalence entre les deux personnages, le loup et l'agneau, la mauvaise foi et la naïveté, la méchanceté et la candeur. Dans ses fables, La Fontaine dépeint des animaux, mais la morale s'applique toujours à des comportements humains...

 

Dans tous les pays, il existe cette même volonté d'assimiler des caractères humains à des animaux. Passion Animale vous invite donc à (re)découvrir les dictons inspirés par nos amis les bêtes, pour la plupart encore largement employés.

Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau

AGNEAU

 

En français :

Doux comme un agneau. D'une humeur tendre et pacifique, d'une naïveté enfantine. L'agneau est le symbole de la douceur, de la franchise et de la candeur.

Une candeur d'agneau. Une naïveté sans défiance, une innocence pure. Variante : innocent comme l'agneau qui vient de naître.

Qui se fait agneau, le loup le mange : lorsqu'on est trop docile, on devient une proie facile.

Il va plus au marché de peaux d'agneau que de vieilles brebis : La jeunesse est plus vulnérable et plus exposée aux convoitises du destin.

D'où vient l'agneau, là retourne la peau : équivalent de bien mal acquis ne profite jamais, destiné à décourager la malhonnêteté.

Mieux vaut tondre l'agneau que le pourceau : mieux vaut tromper les riches que les pauvres. (ici référence à l'abondance de la laine de l'agneau et au poil court du pourceau)

 

En arabe : Quand son propriétaire n'est pas là, la brebis donne moins d'agneaux.

 

En bulgare : On vend au marché plus de peaux d'agneau que de peaux de loup.

 

En chinois :

Agneau en peau de tigre craint encore le loup.

Oiseau qui chante n'a pas soif, agneau qui bêle veut téter.

 

En espagnol : L'agneau s'en va aussi vite que le mouton.

 

En éthiopien : "O agneau ! Si je ne te mange pas, tu me mangeras", dit l'hyène.

 

En géorgien : Pendant que le prédicateur prêchait l'Evangile au loup, celui-ci songeait au petit agneau.

 

En grec :

Il n'y a point de traité entre le lion et l'homme, le loup et l'agneau ne vivent pas en concorde.

Un bon agneau tète deux brebis, le mauvais pas même sa mère.

 

En indien : Si tu vois un loup lécher un agneau, dis-toi que c'est un mauvais présage.

 

En russe :

Si vous êtes favorisé par le ciel, l'agneau du festin vient de lui-même.

Humble comme un agneau, diligente comme une abeille, belle comme un oiseau de paradis, fidèle comme une tourterelle.

Polissez un louveteau, vous n'en ferez point un agneau.

Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau

LOUP

L'imagerie liée au loup est foisonnante...

 

En français :

Homme cruel, tyrannique, malfaisant. Dans le folklore européen, le loup symbolise la terreur et la destruction ; dans les légendes et les mythologies, il représente tantôt la mort, le danger, tantôt le courage, la force, la puissance. Par extension, vieux loup = vieillard rusé et matois. Puisqu'entre humains ainsi vous vivez en vrais loups, / Traîtres, vous ne m'aurez de ma vie avec vous. Molière, le Misanthrope. - C'est à moi de nourrir mes enfants, et d'arracher mon peuple à ces loups dévorants. Voltaire, la Henriade.

Jeune loup : jeune homme ambitieux et sans scrupules : avoir des dents de loup. l'homme est un loup pour l'homme (homo homini lupus) : il est impitoyable envers son semblable. Quoique ces loups [les fanatiques} soient à craindre, la philosophie, avec un peu d'adresse, viendra à bout de leur arracher les dents. D'Alembert, Lettre à Voltaire, 1767.

Un froid de loup : très rigoureux, allusion à la période pendant laquelle les loups affamés sortent de leur retraite. (variante : froid de canard ou froid de chien)

Une faim de loup : une faim vorace.

Un loup de mer : un vieux marin expérimenté ; a signifié d'abord marin à l'humeur farouche et solitaire, endurci par ses longs voyages.

A pas de loups : en marchant sans faire de bruit, dans le but de surprendre.

Tomber, se jeter, se précipiter, se fourrer dans la gueule du loup : s'exposer inconsciemment à un danger imminent.

Tenir le loup par les oreilles : ne savoir quel parti prendre dans une situation, ni comment sortir d'une difficulté, parce qu'il y a péril de tous côtés. Du dicton latin de Térence, lupum tenere auribus, exprimant l'embarras de lâcher le loup ainsi tenu et de continuer à le tenir.

Enfermer le loup dans la bergerie. / Donner la brebis à garder au loup. Etablir ou introduire quelqu'un de dangereux dans un lieu où il peut faire le mal. ou : fermer une plaie ou un abcès sans l'avoir suffisamment fait suppurer, au risque de causer des accidents internes.

Hurler avec les loups : adopter par bassesse, intérêt ou conformisme l'attitude ou les idées de certaines mauvaises personnes, même si on ne les approuve pas : autrefois, s'accomoder aux usages des personnes avec lesquelles on se trouvait.

Connu comme un loup blanc : très connu, allusion à la facilité de repérer ces loups, plus rares et plus cruels que les loups fauves.

Aller queue-à-queue comme les loups : à la queue leu leu, marcher l'un derrière l'autre.

Avoir vu le loup : se disait d'un homme aguerri, expérimenté, par allusion à la chasse au loup, qui exigeait du courage. En parlant d'une fille, avoir eu des relations sexuelles.

Courir un homme comme un loup : le traquer sans répit.

Il est comme les loups, il n'a jamais vu son père : se disait d'un bâtard. On croyait jadis que les loups étranglent par jalousie celui qui a couvert la louve.

Quand on parle du loup, on en voit la queue : se dit lorsqu'une personne survient au moment où on parle d'elle.

La faim chasse le loup hors du bois : la nécessité oblige à se monter, le besoin peut contraindre les gens à faire, pour vivre, des choses contraires à leur goût, à leur tempérament.

A chair de loup, sauce de chien : il faut traiter les gens selon leur mérite.

Où le loup trouve un agneau, il y en cherche un nouveau : où l'on a trouvé du profit, on revient.

Les loups ne se mangent pas entre eux : les gens malhonnêtes ne se nuisent pas entre eux. Variante : les corbeaux ne crèvent pas les yeux aux corbeaux.

Quand le loup est pris, tous les chiens lui lardent les fesses : quand un puissant tombe, les inférieurs se déchaînent contre lui.

Le loup mourra dans sa peau : les gens mauvais ne changent jamais.

On crie toujours le loup plus grand qu'il n'est : on exagère toujours l'importance du péril ou des faits racontés.

La lune est à l'abri des loups : les grands de ce monde n'ont rien à craindre des personnes de basse condition.

Tandis que le loup chie, la brebis s'enfuit. Il ne faut jamais laisser échapper l'occasion qui se présente. Variante : Pendant que le chien pisse, le loup, le lièvre s'en va.

La guerre est bien forte quand les loups se mangent : lorsque des gens de même force ou de même profession se querellent, le combat s'avère plus difficile.

Il ne fait pas mettre le loup berger : ne rien confier à un ennemi.

Si on savait où le loup passe, on irait l'attendre au trou : si on savait d'avance d'où vient le danger, on s'en méfierait davantage.

 

En afghan : tu attraperas le renard avec de l'astuce, et le loup avec du courage.

 

En albanais :

Le loup cherche le brouillard.

Le loup devenu vieux est la risée des chiens.

 

En allemand :

Le parrain du loup doit avoir un chien sous son manteau.

Quand hurle le loup, il lève la tête vers les cieux.

La faim pousse le loup dans le village.

Un loup ne dit pas de mal d'un autre loup.

Loup trouve toujours des raisons pour étrangler les moutons.

Quand le loup enseigne aux oies leurs prières, il les croque pour ses honoraires.

Bien sot est le mouton qui se confesse au loup.

 

En anglais :

Le loup désapprouve le piège, mais non pas lui-même.

La vie du loup est la mort du mouton.

La femme est pour l'homme une déesse ou une louve.

Le mouton isolé est en danger du loup.

 

En arabe :

Le deuil du loup est la fête du renard.

L'héritage du chacal revient au loup.

Les chiens se mordent les uns les autres, mais dès qu'ils voient le loup, ils s'unissent.

 

En arménien :

Sur le chien qui n'aboie pas, le loup se jette.

Les chiens, qui se battent entre eux, s'unissent contre le loup.

 

En basque :

Ce que le loup fait à la louve plaît.

Qui a le loup pour mari jette souvent la vue sur le bois.

 

En bulgare : Le loup peut changer de peau, il ne changera pas de caractère.

 

En espagnol :

Celui qui va avec les loups apprend à hurler.

A chair de loup, dent de chien.

Le deuil du loup est la fête du renard.

Le loup perd les dents, mais non la mémoire.

Le chien qui tue les loups, les loups finissent par le manger.

 

En géorgien : pendant que le prédicateur prêchait l'Evangile au loup, celui-ci songeait au petit agneau.

 

En grec :

Le loup connait le loup, le voleur le voleur.

On accuse le loup, coupable ou non.

A petite occasion prend le loup le mouton [sous n'importe quel prétexte}

Le loup peut changer de peau, non de naturel.

Le loup qui se fait vieux ne change pas de poil.

Nourrissez le loup pendant l'hiver, il vous dévorera au printemps.

Nourris un louveteau, il te dévorera.

Il n'y a point de traité entre le lion et l'homme, et le loup et l'agneau ne vivent pas en concorde.

 

En hongrois : la mort des loups, c'est la santé des brebis.

 

En italien :

Berger qui vante le loup n'aime pas les moutons.

Ferme l'étable, le loup a mangé les brebis.

Le loup change de poil, mais garde sa gueule.

 

En mongol : un loup reste un loup, même s'il n'a pas mangé tes moutons.

 

En néerlandais : lorsque le loup devient vieux, les corbeaux le chevauchent.

 

En russe :

Dans le troupeau uni, le loup n'est pas à craindre.

Le temps n'est pas un loup, il ne fuira pas dans les bois.

Quand le ciel s'assombrit, le loup se réjouit.

Le loup ne craint pas le chien de berger, mais son collier à clous.

Ne te précipite pas dans la forêt, chevrette, et tous les loups seront à toi.

La chèvre actionna le loup en justice, et elle ne conserva que sa barbe et ses cornes.

Le veau qui devance la vache est dévoré par le loup.

Un renard se moque de sept loups.

Le loup apprivoisé rêve toujours de la forêt.

 

Source : Tenir le loup par les oreilles et

autres expressions liées à nos amis les animaux,

édition Larousse 2016

7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 14:42
Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir) Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir) Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir)

Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir)

CUBA - DECOUVERTE | On appelle Cayos les petits îlots situés au large de l’île principale de Cuba. Souvent classés au Patrimoine National (voire mondial), ces petits bouts terres baignés dans des eaux translucides offrent des panoramas véritablement paradisiaques.


La principale différence avec une plage touristique sur la grande île telle que Varadero, réside dans son environnement nature. L’écosystème protégé des cayos préserve encore faune et flore : mangroves, flamants roses, plages spectaculaires de sable blanc et fin, fonds marins multicolores.

 

Evidemment, le tourisme y trouve son bonheur, et les activités organisées sont nombreuses. Ne vous étonnez pas si en vous y rendant, vous découvrez des îles assez urbanisées, principalement d'hôtels...

 

Parmi les cayos les plus remarquables :

 

Cayo Coco

Il s’agit du principal îlot de l’archipel de Cuba. Il abrite 360 espèces de plantes et 200 espèces d’animaux, entre oiseaux et reptiles. Ses 22 kilomètres de plages incroyables, ainsi que sa vaste végétation de cocotiers et mangroves, en font l’un des plus visités. On peut y faire de la plongée, de la pêche et d’autres activités liées à la mer.

 

Cayo Guillermo

Avec ses 5 kilomètres de plages, il s’agit là du plus petit des îlots. Il abrite toutefois l’une des plus incroyables végétations de Cuba.

 

Cayo Santa Lucía de Cuba

Il renferme une multitude d’espaces naturels où prendre plaisir à se perdre. Ses plus de 20 kilomètres de plage, située à 200 mètres seulement d’une barrière de corail, font de cet îlot l’un des plus prisés pour la pratique de la plongée et la pêche sportive, entre autres.

 

Cayo Largo del Sur

Situé à l’est de l’archipel de Los Canarreos, au creux de la mer des Caraïbes. Ses 27 kilomètres de véritable paradis terrestre et marin ont fait de cet îlot une référence en matière d’activités nautiques et de plongée.

 

Mais on peut aussi citer Cayo Jutias, Cayo Santa Maria, Cayo Las Brujas ou les Cajos Cochinos...

 

Ci-dessous, un diaporama pour présenter une sélection non exhaustive de photos illustrant la biodiversité caraïbe de la région.

Dans l'ordre : Vues de Cayo Coco, Cayo Jutias, Cayo Santa Maria, Cayo Las Brujas, Cayos Cochinos, crabe, oursins, boas roses, rongeurs jutia, lézard, oiseaux (flamants, pélicans, mouettes et le tocororro (animal emblématique de Cuba)), plongée sous-marine au large de Las Brujas, escargot "tree-snail", velella velella (ressemblent à des méduses mais n'en sont pas).

Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama

Diaporama

Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 13:19
Fiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-ZFiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-Z

NOUVELLE-ZELANDE - DECOUVERTE | Fondé en 1952, le parc national de Fiordland occupe le coin sud-ouest de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Il est le plus grand des 14 parcs nationaux du pays avec une superficie de 12 500 km2, et fait partie de la région appelée Te Wāhipounamu, qui est sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce trésor local et international est régi par le Department of Conservation de la Nouvelle-Zélande.

 

(cliquez sur les cartes pour les agrandir)

 

Des paysages à couper le souffle

 

Imaginez-vous debout, surplombant les montagnes, balayant du regard un panorama de pics enneigés, de fjords luisants, de lacs glacés en houppes, de vallées de glace sculptée ainsi que de rivières qui serpentent à travers la forêt indigène... Selon Rudyard Kipling (écrivain britannique 1865-1936), le Fjord de Milford serait la huitième merveille du monde.

 

Il y a des milliers d'années, les glaciers créèrent de nombreux fjords, dont le plus célèbre, le plus visité est le Milford Sound ; parmi les autres fjords les plus connus on trouve également Doubtful Sound et Dusky Sound.


La côte du Fiordland est en pente à pic et crénelée, avec des fjords des vallées des chaînes méridionales des Alpes du Sud, dont le mont Murchison. Dans la section septentrionale du parc plusieurs pics dépassent les 2 000 mètres d'altitude.

La glace a aussi créé des îles, dont deux grandes îles inhabitées, Resolution et Secretary. Plusieurs grands lacs se trouvent en tout ou partie dans le parc, notamment les lacs Te Anau, Manapouri, Monowai, Hauroko, et Poteriteri. Les chutes Sutherland, au sud-ouest du Milford Sound sur le Milford Track, sont parmi les chutes les plus élevées du monde.

Le vent vient surtout de l'ouest, balayant de l'air humide de la mer de Tasman. Rencontrant les montagnes, cet air se refroidit et fait tomber de grandes quantités de pluie sur la région (jusqu'à sept mètres en plusieurs endroits du parc). La pluie maintient les forêts tempérées humides.


Une faune et une flore unique à conserver

 

Afficher l'image d'origineFiordland abrite par exemple le Takahe (à droite). Cet oiseau incomparable, le plus grand membre vivant de la famille des Rallidae, a failli disparaître définitivement. Après sa redécouverte dans les montagnes de Murchison en 1948, une zone spéciale de 500 km2 a été mise en place dans le parc national de Fiordland pour sa conservation.

 

Afficher l'image d'originePar ailleurs la faune est variée et inclut les dauphins, les phoques, les souris, les rats, les lièvres et les cerfs. Parmi les oiseaux on trouve le kakapo (à gauche), le seul perroquet sans la capacité de voler. On peut y rencontrer aussi le kiwi, endémique au pays.

 

Côté flore, le parc est rempli d'arbres de Nothofagus, et on y trouve une grande variété d'arbustes et de fougères ; la fougère couronne ou le Blechnum décoloré par exemple.


Des scènes marines merveilleuses

(cliquez sur la carte des réserves marines en début d'article)

Le corail noir est une beauté sous-marine. La particularité de Fiordland est sa faible profondeur marine. Amoureux de la mer, visitez les 10 réserves marines de Fiordland. http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-go/fiordland/places/fiordland-marine-reserves/fiordland-marine-reserves-a-z/


Des randonnées de renommée mondiale

 

Trois pistes (Great Walks) magnifiques : Kepler Piste, Milford Track et Routeburn Track. http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-go/fiordland/places/fiordland-national-park/fiordland-great-walks/

 

Pour en savoir plus sur ce site exceptionnel au sein de la Nouvelle-Zélande (nombreuses photos, informations sur l'accès et les activités...), je vous invite à consulter la rubrique dédiée à ce parc national sur le site du département national de la conservation : http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-go/fiordland/places/fiordland-national-park/ (IN ENGLISH)

 

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir

Fiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-ZFiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-Z
Fiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-Z
Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 12:51

FRANCE | De 1967 à 2015, les résidus polluants issus de l'extraction de l'alumine dans le sud-est de la France ont été rejetés dans la mer Méditerranée, au large de Cassis. La nouvelle technique adoptée en 2016 n'a pas mis fin au bras de fer opposant arguments écologiques et économiques. 

 

Afficher l'image d'origine

Extension de la pollution induite par les rejets des effluents toxiques en mer Méditerranée selon Collectifs Littoral
© Collectifs Littoral - Tous droits réservés
Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4397-boues-rouges-pollution-Mediterranee


• À quoi correspondent les «boues rouges»?


On parle de boue rouge pour désigner les résidus issus de l'extraction d'alumine -qui permet notamment d'obtenir de l'aluminium- à partir de la bauxite. Cette roche sédimentaire est présente dans le sud-est de la France, où elle a été découverte.


Les boues rouges correspondent aux déchets insolubles qui se séparent de l'alumine et de la soude au cours de l'extraction. Leur couleur rouge est liée à l'oxyde de fer. La substance, qui se transforme en une poussière rouge après évaporation des fluides, contient de nombreux métaux lourds (arsenic, fer, mercure, silice, titane...). Elle tapisse la ville de Gardanne, où se trouve l'usine. Dans le cas du procédé Bayer, encore majoritairement utilisé à travers la planète, la production d'une tonne d'alumine engendre environ deux tonnes de boues rouges.


• Ces boues rouges sont-elles actuellement rejetées dans la Méditerranée?


Jusqu'à fin 2015, la société Alteo, qui gère l'usine de Gardanne, avait l'autorisation de rejeter ces résidus dans la mer. La boue était pour cela diluée puis acheminée au large de Cassis par des canalisations. La quantité de boues ainsi déversée est estimée à 20 millions de tonnes depuis cinquante ans. Mais l'autorisation réitérée en 2014 prévoyait une interdiction de ce rejet direct au 1er janvier 2016.

 

En prévision de cette échéance, Alteo a investi 30 millions d'euros dans un système de filtrage. Depuis le 31 décembre 2015, la partie solide rouge et la partie liquide des rejets sont ainsi séparées à l'aide d'un filtre-presse. Seul le liquide transparent est désormais rejeté. Les résidus solides de bauxite (qui prennent le nom commercial de Bauxaline) sont en partie recyclés.
Prenant en compte cette technique, la préfecture a octroyé une dérogation à la firme, l'autorisant à rejeter ces liquides pendant six ans encore. À l'issue de cette période, aucun polluant ne devrait plus être rejeté en mer. Mais de nombreuses associations locales se sont élevées contre cette dérogation, estimant que le problème de pollution des eaux existe toujours et pointant un manque de volonté d'Alteo.


• La pollution liée à ces rejets est-elle avérée?


Une étude de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) du 21 décembre 2015, réalisée à la demande du ministère de l'Environnement, a confirmé l'impact des rejets sur les poissons à proximité du littoral entre Marseille et La Ciotat. «Des signaux relatifs à une contamination plus importante dans la zone de pêche sous influence du rejet de l'usine d'Alteo ont été mis en évidence», conclut l'Anses. L'agence a mené ses propres analyses, celles menées par Alteo n'ayant pas permis de déterminer précisément si les rejets avaient un impact.
Six mois après la mise en place du filtrage, la préfecture des Bouches-du-Rhône a constaté plusieurs rejets excessifs et a mis en demeure l'industriel de se conformer aux normes fixées fin 2015.


• Pourquoi avoir octroyé cette autorisation?


Les préoccupations écologiques se frottent à un argument économique: l'interdiction du rejet aurait entraîné la fin de l'activité de l'usine de Gardanne, qui emploie 400 salariés et 250 sous-traitants. La préfecture des Bouches-du-Rhône s'est par ailleurs appuyée sur l'avis favorable du Conseil supérieur de prévention des risques technologiques (CSPRT). Le préfet avait au préalable annoncé qu'il appliquerait «la position du gouvernement» et qu'il prendrait donc «un arrêté qui fera en sorte que cette usine puisse poursuivre son activité».


• Pourquoi le sujet a-t-il refait surface cet été?


Le sujet a été relancé par la diffusion d'un reportage d'Envoyé spécial dans le parc national des calanques. Plusieurs intervenants, notamment un pêcheur, y pointaient les traces visibles de rejets dans les eaux méditerranéennes, en particulier des traces rouges qui restent sur les mains lorsqu'on les plonge dans l'eau à certains endroits.


À la suite de ce reportage, la fédération PS des Bouches-du-Rhône a dénoncé «le scandale sanitaire et environnemental qui se joue tous les jours au sein de la deuxième ville de France» et a rappelé avoir voté «contre l'avis favorable donné par la Mairie de Marseille à la poursuite de ces pollutions». Le communiqué interpellait directement la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal. Fin 2015, cette dernière avait publiquement désapprouvé l'autorisation permettant ces rejets, affirmant qu'elle avait été prise sur un «ordre venu du premier ministre», Manuel Valls, «au préfet».


Un mois après Envoyé spécial, l'émission Thalassa s'est elle aussi intéressée au problème avec un reportage retraçant l'historique de ces rejets. C'est ce nouveau document qui a ravivé l'opposition entre Ségolène Royal et le chef de gouvernement. La ministre y déclare en effet que la décision d'autoriser les rejets était «inadmissible».

 

Afficher l'image d'origine

 

Source : un excellent article de Blandine Le Cain, http://www.lefigaro.fr/sciences/2016/09/05/01008-20160905ARTFIG00178-rejet-de-boues-rouges-dans-les-calanques-de-quoi-parle-t-on.php

 

INTERDIRE LES REJETS TOXIQUES DANS LE PARC NATIONAL DES CALANQUES

-> SIGNEZ LA PETITION : https://www.change.org/p/interdire-les-rejets-toxiques-dans-le-parc-national-des-calanques-bouesrouges

Publié par Delphina - dans Agir Actualités
commenter cet article
24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 18:35

Passion Animale se joint à animaniacs, absolumentschats, ffpanimale, coeur-de-chien-abandonne, dalmatienssansfamille et de nombreux autres sympathisants pour la publication d'un guide pratique sur POURQUOI ADOPTER UN ANIMAL DE REFUGE, avec des participants tels que la SPA, la FFPA, IFAW, le GRAAL,de nombreuses sociétés de protection animale et des comportementalistes pour chat et chien.

 

 

 

Vous pouvez télécharger le magazine gratuitement sous Pourquoi adopter un animal de refuge ?

24 août 2016 3 24 /08 /août /2016 18:08

Pendant les fortes chaleurs, il est conseillé de veiller tout particulièrement à sa santé, mais aussi à celle de son animal de compagnie. L'alerte canicule nous contraint à une vigilance encore plus élevée. J'ai donc fait appel à un cabinet vétérinaire pour résumer les principaux dangers et les moyens de s'en protéger.

 

 

Les sorties


La fin du printemps marque l’arrivée des tiques, qui présentent un danger pour votre animal. Elles s’accrochent à sa fourrure et ne veulent plus le quitter ! Ces petits insectes peuvent lui transmettre des maladies graves, pensez donc à bien vérifier le pelage de votre chien à chaque retour de promenade, surtout si vous arpentez les champs ou les forêts.


L’été, le soleil nous illumine toute la journée. Ses rayons frappent fort sur le bitume et sable. Il est donc très important de veiller à sortir votre chien sur des surfaces qui n’ont pas subi les rayons du soleil. La chaleur risquerait de bruler ses coussinets et de lui faire très mal.


Veillez à sortir votre compagnon à des heures plus « fraiches » pour éviter le coup de chaleur. L’idéal est donc de sortir votre chien en début de matinée et dans la soirée. Pensez toujours à prendre de l’eau avec vous pendant vos sorties, si votre chien n’arrive pas à réguler sa température, faites-le boire et humidifiez-le à l’aide d’un tissu.


Les baignades


Pendant vos vacances à la plage, votre chien sera exposé au sable et au vent marin. Ces éléments peuvent irriter sa peau et le gratter. Pensez à bien rincer votre chien à l’eau douce après chaque sortie à la mer.


Si vous avez une piscine, pensez à bien fermer l’enclos de la piscine où à installer une alarme en cas d’absence, un accident arrive très vite.


La voiture


Ne laissez jamais votre animal enfermé dans une voiture ! Même si vous laissez la fenêtre entrouverte et que vous ne vous absentez que quelques minutes : la température du véhicule augmente très vite et peut dépasser les 40°C. Votre animal n’arrivera pas à réguler sa température et risquera d’attraper un coup de chaleur, ce qui pourra lui être fatal.


Le coup de chaleur


Le coup de chaleur correspond à une augmentation anormale de la température corporelle de l’animal. Ce malaise est généralement la conséquence d’une exposition trop longue à la chaleur. Il faut faire très attention aux coups de chaleur et agir vite car cela peut être mortel pour votre animal.


Les symptômes fréquents des coups de chaleur sont une déshydratation et une forte fièvre (la température de votre compagnon peut avoir atteindre les 40,5°C). Votre animal de compagnie peut également avoir des nausées et sera désorienté.
Si vous constatez que votre animal est atteint d’un coup de chaleur, contactez immédiatement votre vétérinaire et essayez de réguler sa température : placez-le dans un endroit ombragé et faites-le boire. Pensez aussi à l’humidifier avec un linge mouillé. Passez le linge sur son corps en insistant sur la truffe et les pattes.


Des réflexes à connaître


Lorsque votre chien reste chez vous la journée, assurez-vous qu’il ait toujours à sa disposition de l’eau fraiche. Faites également en sorte qu’il soit placé dans un endroit à l’abri du soleil et bien ventilé.


Surveillez son hydratation et son alimentation. Veillez à ce que votre chien boive beaucoup d’eau. Si vous constatez qu’il ne boit pas assez, favorisez les aliments humides en privilégiant les boites aux croquettes.

Merci Stampaprint pour le visuel

Merci Stampaprint pour le visuel

22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 16:33

En salles le 27 juillet 2016, un film d'animation américain hilarant, réalisé par Yarrow Cheney et Chris Renaud, qui nous apprend le quotidien passionnant de nos animaux de compagnie pendant qu'on part travailler.

 

 

Bande-annonce :

 

 

L'idée de Comme des bêtes est venue à Chris Meledandri, créateur et fondateur des studios Illumination, en observant ses propres animaux de compagnie : "En fait pour le film je me suis servi de tous les animaux de compagnie de ma famille. J’ai vécu avec un chat, des chiens et un oiseau, et je me suis aperçu qu’ils constituent un capital affectif énorme. Dès qu’on rentre à la maison, leur joie à notre simple vue, nous inciterait presque à nous demander si ils n’ont pas fait de grosses bêtises pendant notre absence et si ils n’exagèrent pas un peu pour nous donner le change. C’est une question que tout le monde s’est posée un jour. Dès lors j’ai commencé à les observer sous cet angle. Que j’imagine cette vie, ou qu’elle soit réelle ne fait aucune différence. L’important c’est sa richesse. Qu’est ce qu’ils peuvent bien fabriquer quand nous avons le dos tourné ?", questionne le producteur.

 

Pour créer Comme des bêtes, l'équipe du film s'est inspirée de toutes les expériences de ses membres concernant leurs animaux de compagnie : "Dans ma famille on a eu tous les animaux domestiques possibles et imaginables, du Setter Irlandais à la tortue en passant par le chat, le lézard, le cochon d’inde, les rongeurs, ou le poisson. Mais ils ne sont pas la seule source d’inspiration du film. Tout le monde y est allé de son expérience et de ses observations", confie le réalisateur Chris Renaud.

 

C'est la ville de New York qui a été choisie pour situer l'action de Comme des bêtes. Chris Renaud voulait récréer la ville de manière idéalisée et romantique, la baignant dans des teintes automnales. Colin Stimpson, le directeur artistique du film, explique s'être inspiré de sa propre expérience de sa découverte de la ville de New York pour la première fois et l'impression de gigantisme que l'on ressent. Si la démesure d'un point de vue humain est palpable, elle doit l'être encore plus chez l'animal ; c'est à partir de ce constat qu'un soin tout particulier a été apporté notamment aux trottoirs et bas de portes, de manière à se caler à la vision des animaux.

 

Sources : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-237443/secrets-tournage/

INTERNATIONAL

  

English English español Italiano deutsch العربية

A La Chasse Aux Articles

A PROPOS

about1.png

about2

RUBRIQUES

rubactualite

rubanimauxaz

rubanimauxcelebres

rubagir

rubcoinartiste

rubcotedetente

rubevenements

rubhumouretvideos

rublescoulissesdeblog

rubmetiers

rubphotos

rubretro

rubsciences

rubselectiondesitesweb

rubsoccuperanimal

rubanimauxnationaux

BONUS

rubgrandsdossiers

rubliens

D'OU VENEZ-VOUS ?

Map

POUR PLUS DE CONFORT

Besoin de modifier la taille du texte ?

CTRL + pour l'augmenter
CTRL - pour la diminuer
 

MUSIQUE SAUVAGE