Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 20:35

Le circuit de la viande de cheval, de la Roumanie au Luxembourg

Findus : des lasagnes, deux traders, quatre entreprises et cinq pays

(Source photo : Le Monde)

 

findus4.jpgAu moment ou éclate un "scandale" (la découverte d'une arnaque ?) dans la filière bovine, qui est d'autant plus révoltant que la France est un grand pays producteur et exportateur de viande (on peut s'interroger sur la financiarisation de la viande et l'ouverture de ce marché à toute l'Europe et même au monde entier car désormais, les intermédiaires sont des "traders" qui ne voient même plus la viande qu'ils bradent à travers la planète), zoom sur le livre choc d'Aymeric Caron : si être végétarien est un choix personnel aujourd'hui, cela pourrait devenir une obligation dans quelques années, et même une question de survie pour l'espèce humaine ! Explications.

 

Tous végétariens !

On n’a jamais mangé autant de viande dans le monde qu’aujourd’hui. C’est grave ? Il paraît que oui. Si vous avez récemment allumé votre poste de télévision, vous avez sûrement vu le journaliste Aymeric Caron, chroniqueur dans l’émission de Laurent Ruquier On n’est pas couché, parler sur divers plateaux de son livre qui vient de paraître, et dont le titre s’apparente à une voie sans issue : No Steak. L’homme est végétarien depuis une vingtaine d’années. Pendant tout ce temps, il raconte qu’il vivait plutôt son végétarisme de façon privée, que seul son entourage « savait ». Et puis, le ras-le-bol des a priori a pris le dessus, et l’envie d’écrire lui est venue.

Dans son ouvrage, Aymeric Caron parle de végétarisme sans faire de sensiblerie animale et, surtout, dénonce les pratiques scandaleuses de l’industrie de la viande dont les médias parlent si peu. « La méconnaissance générale des gens est ce qui m’a vraiment motivé pour faire ce livre. J’ai eu envie d’aller contre les idées reçues, d’évoquer la façon dont on exploite les animaux. J’ai voulu parler de l’inégalité dans le monde face à la consommation de viande. Certains en mangent beaucoup, d’autres peu ou pas du tout. Depuis toujours, ce sont les plus riches qui en consomment le plus. On sait depuis 2006 que l’élevage des bêtes, notamment les bœufs et les porcs, accentue le réchauffement climatique. Mais le constat le plus alarmant est le suivant : plus des trois quarts des terres agricoles de la planète sont désormais consacrés au bétail, alors que la population mondiale ne cesse d’augmenter ! »

 

L’œuf ou la poule

Conséquence directe qui pourrait s’apparenter à un pur scénario de science-fiction, mais qui est une réalité mathématique : dans un futur proche, nous serons tous végétariens, non pas par choix mais par obligation. L’élevage intensif d’animaux qui accompagne l’augmentation de la population mondiale et la hausse du nouveau de vie dans les pays émergents ne sera plus soutenable. Fini les steaks, les cuisses de poulets, le magret de canard, les brochettes d’agneau, la côte de bœuf. Et l’œuf sans la poule, ce sera possible ?

Oui, mais pour les végétariens uniquement, les végétaliens ayant banni les œufs depuis toujours de leur régime alimentaire. Une dérogation spéciale leur permettra d’avoir une poule de compagnie pour leur consommation d’œufs quotidienne, mais celle-ci devra mourir de sa belle mort. En attendant cet avenir qui apparaîtra fortement anxiogène pour certains, à quoi ressemble le quotidien des végétariens en France aujourd’hui ? On en compterait entre un et deux millions. Alexandra a 27 ans. Elle est végétarienne depuis ses huit ans. Il faut dire qu’il y a un terrain familial propice à ce choix précoce, et inhabituel pour une petite fille.

 

 

« Mon grand-père espagnol a été déporté sous Franco. Il a souffert de la faim et ne mangeait plus de viande. Quand il est sorti des camps, il est devenu végétarien. Ma mère n’a jamais mangé ni viande, ni poisson, mais quand j’étais petite, avec ma sœur qui n’a jamais été végétarienne, nous mangions de la viande. C’est à la suite d’une visite dans une ferme, où j’ai vu des petits cochons, que j’ai eu une espèce de prise de conscience et que j’ai fait mon choix. »

La sensibilité à la cause animale vécue comme un choc émotionnel semble être pour beaucoup l’élément déclencheur. A trente ans, Chloé ne mange plus de viande depuis deux ans, suite à un dégoût aussi fort que soudain. « Au début, je voulais juste manger de la viande bien tuée et surtout bien élevée, donc je me renseignais un peu partout pour trouver cette denrée rare, et puis je suis partie en vacances au Maroc. Je suis allée acheter un poulet sur un petit marché magnifique, où les poules gambadaient ! Une fois choisi, il a été (bien) tué mais une odeur de mort m’a envahie... Le soir, j’essayais de fermer les yeux sur mon aventure pour déguster mon tagine mais à chaque bouchée, l’odeur de mort revenait. Depuis ce jour je n’ai plus mangé un seul morceau de viande. Pour l’instant, je ne sais pas si je resterai végétarienne toute ma vie. Je ne m’interdis rien, je n’ai juste pas envie de viande. »

 

Question morale 

Pour Christophe, 28 ans, le choc a été visuel. « Je suis tombé il y a deux ans sur le net sur des vidéos montrant la façon atroce dont on traite les animaux allant à l’abattoir. J’y suis allé progressivement. D’abord, j’ai pas mal réduit, je ne consommais plus que du bio et quasiment que de la volaille, et puis plus de viande du tout. Maintenant, je ne mange plus de produits d’origine animale comme le fromage et les œufs, je deviens végétalien. En tant que naturopathe, je pense que cela participe à mon développement personnel. »

no-steak.png

Spiritualité et végétarisme, il n’y aurait qu’un pas ? Pour certains, oui. Il ne faut pas oublier que le régime végétarien a été prôné par de nombreux courants philosophiques et religieux, notamment l’hindouisme. Aujourd’hui, 40 % de la population est végétarienne en Inde, contre 3 % en France environ. Steve Jobs, le patron d’Apple, était bouddhiste et végétarien, il a vécu son régime alimentaire comme un choix de vie, même quand il était gravement malade.

Pour le journaliste Aymeric Caron, nous ne sommes pas logiques en observant une certaine “hiérarchie” dans l’affection que nous pouvons porter aux animaux. « Cette question morale, je me la suis posée tout jeune bizarrement, alors que je ne baignais pas du tout dans un milieu végétarien. Je ne comprenais pas pourquoi on portait une attention particulière aux chiens et aux chats d’un côté, et qu’on tuait les petits agneaux pour les manger de l’autre côté. »

Effectivement, en Inde, on vénère les vaches quand, ici, on les mange. En Chine, des restaurants proposent du chat, ce qui serait impensable en France… L’image du végétarien a bien évidemment évolué, ce n’est plus (ou ce n’est pas que !) la fille maigre au teint blafard qui ne mange que du tofu, ou le hippie qui plane à longueur de journée.

 

Cool et végétarien

Pour Alexandra, le regard de la société sur les végétariens se normalise. « Les gens sont plus tolérants qu’il y a quelques années, même si j’entends encore des mauvaises blagues du style “est-ce-que tu as pensé à la douleur de la tomate en la mangeant ?”, et davantage de restaurants proposent un plat végétarien dans leur carte. 

Mais on est encore victime de l’image cliché du militant de la cause animale : on ne pourrait pas être un bon vivant parce qu’on ne mange pas de viande. Il existe des gens cools qui sont végétariens ! » Si Alexandra semble tenir à son image de bonne vivante, c’est sans aucun doute pour des raisons culturelles qui nous sont propres en France, où la notion de partager un bon moment à table est indissociable de la viande qui est l’invitée de tous les menus.

Pourtant, un nouveau courant végétarien strict est en train de se développer au Québec et aux Etats-Unis, une branche radicale qui rencontre de plus en plus d’adeptes : on les appelle les “vegans”. En France, ils émergent tout doucement, mais l’incompréhension générale semble de mise quand, outre-Atlantique, ils bénéficient d’une image plutôt branchée. Pas de viande, pas d’œufs, pas de lait, pas de fromage, pas de cuir ni de laine, pas de produits cosmétiques testés sur les animaux, pas de visite au zoo ni au cirque. Etre vegan, ce n’est pas juste suivre un régime alimentaire où tout aliment d’origine animale est banni, c’est aussi avoir un code moral vis-à-vis des bêtes. Les vegans se sentent très concernés par les droits des animaux, pour eux toute forme d’exploitation animale est vécue comme un crime. De nombreuses personnalités américaines se disent fières d’être vegans aujourd’hui (voir photos ci-dessous), et c’est sans aucun doute ce qui explique que la notoriété du mouvement ait explosé dans les années 2000. Si en France, les animaux ont Brigitte Bardot, aux Etats-Unis, ils ont Pamela Anderson… Et la liste est longue : du rappeur André 3000 au rockeur Jamie Hince en passant par l’ancien président de la république Bill Clinton, et des acteurs comme Ben Stiller, Alec Baldwin ou encore la belle Jessica Chastain. En attendant de devenir totalement végétarien, manger moins de viande est à la portée de tous. Et si désormais, on disait : « Lundi, c’est brocolis » ?

 

(de gauche à droite : Jessica Chastain, Woody Harrelson, Natalie Portman, Brad Pitt, Anne Hathaway)

6970574463_cab8f93e44.jpg

Sources : anous.fr, leplus.nouvelobs.com, lesechos.fr, twitter.

Pour en savoir plus

http://www.vegetarisme.fr/ → Association Végétarienne de France

http://vegeweb.org/index.php → un forum végétarien, végétalien et végan

http://vege-ado.forumactif.org/ → Vous êtes un ado' et vous vous intéressez à la défense animale et au végétarisme / végétalisme ? Ce forum est pour vous !

- http://maviedevege.tumblr.com/ → Le tumblr d'un "végé" ; au menu, pas de viande mais beaucoup d'humour !

http://insolente0veggie.over-blog.com/ → "le blog BD d'une végétalienne extrémiste, obsédée et très méchante"

http://www.huffingtonpost.com/2012/11/20/celebrity-vegetarians-stars-who-wont-be-eating-turkey-on-thanksgiving_n_2167341.html → ces stars végétariennes, végétaliennes et qui défendent les animaux

http://un-jour-vegetarien.fr/ → Une journée végétarienne par semaine ? C'est possible et ça existe déjà !

http://www.purevege.com/p/index.html → Des photos de plats "purement végétariens"

Je tiens à préciser que cette liste est loin d'être exhaustive, et donc vous recommande de vous aventurer vous-même dans le milieu vert légume des "vegans".

 

Ils l'ont dit

@Gandhi : "Jamais je ne consentirais à sacrifier au corps humain la vie d'un agneau. J'estime que, moins une créature peut se défendre, plus elle a le droit à la protection de l'homme contre la cruauté humaine."

@Paul Mc Cartney : "Si quelqu'un veut sauver la planète, tout ce qu'il doit faire est simplement de cesser de manger de la viande."

@Woody Allen : "Tout ce qui est bon selon les parents, ne l'est pas. Le soleil, le lait, la viande rouge, le collège."

@Léon Tolstoï : "Tant qu'il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille."

+ de citations de végétariens/végétaliens/vegans célèbres ici :

http://flolebill.hautetfort.com/archive/2008/05/01/citations-de-vegetariens-vegetaliens-vegans-celebres.html

Partager cet article

Repost 0
Publié par Delphina - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Colette Choisez 27/11/2016 02:44

Bonjour,

Je vis en France et j’étais en contact avec une femme (Anne-Marie Dupond, âgée de 38 ans, avec une petite fille Chancelle de 10 ans)… La maman était partie en Afrique où elle serait tombée malade…Puis, elle aurait décédé d’un infarctus-certificat médical établi par un médecin de l’hôpital d’Abidjan… Bref, j’y ai cru… Ensuite, les frais d’obsèques…Et ensuite, les billets d’avion pour rentrer en France… Mais, entre-temps, la maison familiale vit un acheteur potentiel… Il serait venu d’Afrique du Sud pour effectuer cet achat???

La vente se fait pour la valeur de 128 000 euros???????? L’acte de vente me paraît « faux…Mais le fisc gabonais réclamait la somme de 7 690 euros à payer en espèce sous 48h sous peine d’aller en prison… L’acte de vente me paraît « faux… Mais le fisc gabonais réclamait la somme de 7 690 euros à payer en espèce sous 48h sous peine d’aller en prison… Et j’ai contacté la Police Interpole sur le Net en Afrique Mr WALT ERIC un agent de Police qui m’a aide a récupérer mes sous-perdus et cet arnaqueur a été arrêté.
Je vous laisse le mail de ce : lieutenant.walt.eric@hotmail.com
Adressez-lui votre cas, il saura quoi faire pour vous aider

Outlook Help 20/06/2014 09:48

I love animals very much, especially wild animals. The thing I like about them is they are wild, and I like to be wild, untamed, and free beings. Look at the pride of those magnificent creatures.

Delphina 05/11/2014 16:34

You're right. But even if you recognize them as free beings, wild and proud... you must remember all the injustified violences they suffer each day. And we have to react, to get involved.
Animally

">

INTERNATIONAL

 

A La Chasse Aux Articles

A PROPOS

about1.png

about2

RUBRIQUES

rubactualite

rubanimauxaz

rubanimauxcelebres

rubagir

rubcoinartiste

rubcotedetente

rubevenements

rubhumouretvideos

rublescoulissesdeblog

rubmetiers

rubphotos

rubretro

rubsciences

rubselectiondesitesweb

rubsoccuperanimal

rubanimauxnationaux

BONUS

rubgrandsdossiers

rubliens

D'OU VENEZ-VOUS ?

Map

POUR PLUS DE CONFORT

Besoin de modifier la taille du texte ?

CTRL + pour l'augmenter
CTRL - pour la diminuer
 

MUSIQUE SAUVAGE