Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 17:23

Le Conseil constitutionnel a estimé que la corrida n'était pas contraire à la Constitution. Réactions.

 

 

Brigitte Bardot : "Le Conseil constitutionnel n'est pas constitué de Sages mais de lâches"

 

Brigitte Bardot a qualifié les Sages du Conseil constitutionnel de "lâches" à l'annonce de leur décision de déclarer la corrida conforme à la Constitution, vendredi matin. "Le Conseil constitutionnel n'est pas constitué de Sages mais de lâches", a dit Brigitte Bardot à l'AFP.

 

"Je suis désespérée. On vit dans un pays rétrograde qui n'évoluera jamais. C'est inacceptable de développer les plus bas instincts de l'homme. Je ne comprends pas que ça fasse plaisir aux gens de vivre dans le sang, la torture", a-t-elle ajouté.

 

"On vit dans un pays qui est un grand abattoir !", mais "peut être que l'on arrivera à faire interdire la corrida un jour", espère l'ancienne actrice.

 


Simon Casas : "les anticorridas mènent un combat stérile"

 

Le directeur des arènes de Nîmes, Simon Casas, s'est réjoui de la décision du Conseil constitutionnel rejetant le recours d'associations militant contre la tauromachie.

 

"La corrida c'est un art", a-t-il déclaré, faisant référence à l'écrivain américain Ernest Hemingway ou au prix Nobel de littérature 2010 Mario Vargas Llosa, habitué des arènes de Nîmes. "Tous ces gens-là ne sont pas des imbéciles", a ajouté M. Casas.

 

Pour lui, "les anticorridas mènent un combat stérile, ils ne savent pas de quoi ils parlent". Les "Sages ont été sages", a-t-il encore dit, soulignant que la loi reconnaissait l'exception culturelle de la corrida dans les régions du sud de la France, "des régions où elle a lieu d'exister pour des raisons culturelles, historiques et économiques".

 


UVTF : La corrida "est gravée dans le marbre constitutionnel"

 

La décision du Conseil constitutionnel maintenant la légalité des corridas dans certaines régions "grave dans le marbre" la corrida et préserve les cultures minoritaires, se sont félicités vendredi l'Union des villes taurines et l'Observatoire des cultures taurines.

 

"La corrida est légitimée au niveau constitutionnel, elle est gravée dans le marbre constitutionnel", a déclaré Me Guillaume François, avocat de l'Union des villes taurines de France (UVTF), joint par téléphone. "Le Conseil constitutionnel vient de dire qu'elle a le droit de vivre, comme toutes les cultures minoritaires qui font la diversité du territoire français".

 


Luc Jalabert : "Je comprends qu'on n'aime pas la corrida. Mais on n'a qu'à pas y aller !"

 

Luc Jalabert, le directeur des arènes d'Arles, a salué la "sagesse" du Conseil constitutionnel.

 

"Les Sages ont été sages", a déclaré M. Jalabert à l'AFP. "Cette décision reconnaît l'identité des régions, une culture taurine qu'il faut nous laisser. Regardez ce qu'elle a apporté à l'art ! A la peinture !".

 

Interrogé sur la position des associations anticorrida, le directeur des arènes d'Arles les balaye d'un revers de main : "Ces associations ce sont des groupuscules extrémistes qui représentent 0,1% de la population", affirme-t-il. Avant de conclure : "Je comprends qu'on n'aime pas la corrida. Mais on n'a qu'à pas y aller !"

 


Jean-Pierre Garrigues : "Nous sommes en dictature tauromachique"

 

Les anti-corrida ont estimé que la France est "en dictature tauromachique", indiquant "qu'ils n'étaient pas surpris" de la décision du Conseil constitutionnel. "Nous sommes en dictature tauromachique", a dit à l'AFP Jean-Pierre Garrigues, vice-président du "Comité radicalement anti-corrida" (Crac Europe).

 

"On constate que le Conseil constitutionnel n'a pas l'indépendance que l'on nous avait annoncée. Les pressions politiques ont été énormes. Le gouvernement n'est pas resté neutre", a-t-il poursuivi. "Manuel Valls a déclamé son amour pour la corrida, annonçant même qu'il bloquerait les actions des anti-corrida. Ça fait frémir ! Il n'y a pas de démocratie sur le sujet de la corrida en France", a-t-il estimé.

 


La fondation Brigitte Bardot : "pas surprise"

 

La fondation Brigitte Bardot, "pas surprise" par cette décision des Sages, a déploré elle aussi que le gouvernement soit "intervenu dans le débat pour influencer des Sages".

 


Thierry Hély (Flac) : "On va continuer à torturer des bêtes dans les arènes"

 

L’Agathois Thierry Hély, porte-parole de la Fédération des luttes pour l'abolition des corridas (Flac), estime que c’est "une demi-surprise" : "Le gouvernement avait fait pression. Il avait délégué un jeune fonctionnaire de son gouvernement à l’audience du Conseil constitutionnel."

 

"Un ministre, Manuel Valls, avait pris position pour la corrida. On espérait que le juridique serait indépendant du gouvernement. On va continuer à torturer des bêtes dans les arènes, pour le plaisir et la jouissance d’un public qui est là pour se régaler comme au temps des jeux du cirque."

 

"Même la Catalogne espagnole, berceau de la corrida, l’a abandonnée en 2010. En France, il y a une minorité de puissants qui exercent leur pouvoir. Les taurins sont peu nombreux mais ils bénéficient de soutiens haut placés. C’est David contre Goliath. On manque nous de grandes figures intellectuelles, comme en leur temps Zola ou Hugo qui s’étaient opposés à la corrida."

 

"Les puissants qui la défendent aujourd’hui ne tiennent pas compte de l’avis des Français. Ils disent “N’allaient pas à la corrida si vous n’aimez pas”. Ce n’est pas qu’on n’aime pas, c’est qu’on est contre. Le principal intéressé, le taureau, ne peut pas s’exprimer. Heureusement que des traditions cruelles ont été arrêtées, comme le supplice de la roue pour les délinquants. Vive les traditions, mais sans cruauté."

 


Raymond Couderc : "Les traditions peuvent continuer à exister."

 

Le sénateur-maire UMP de Béziers, Raymond Couderc, est "raisonnablement satisfait" : "C’est raisonnable, parce que je ne vois pas ce qui aurait pu être anticonstitutionnel. J’étais confiant. On ne va pas être liophylisé, “coca-lisé”, “mc’do-isé”. Les traditions peuvent continuer à exister."

 

"Et c’est un vrai poids économique pour nous. On a dû avoir un million deux cent mille personnes cette année à Béziers pour la feria. Le budget est compris aux environs de 70 euros. Vous faites la multiplication... Sans vouloir que le ministère des Finances en prenne ombrage, on peut dire qu’il n’y a pas beaucoup de bodegas et de casetas où on paie par chèque ou par carte bancaire. Ce sont des chiffres d’affaire pas déclarés, ou déclarés de façon partielle, mais ça représente des masses considérables."

 

"Quand vous faites des statistiques sur le niveau de vie de Béziers, vous passez à côté de cette économie souterraine. Sans cette activité, des villes comme Béziers et Nîmes seraient à l’agonie. Quant à la cruauté envers l’animal, j’invite à aller voir ce qui se passe dans les abattoirs. Je préfère voir comme dimanche avec José Tomas des toros mis en valeur plutôt que des animaux derrière les barrières qu’on va assommer."

 


Gilbert Collard : "la corrida c'est une culture"


Ce matin, avant la décision du Conseil constitutionnel, le député du Gard Gilbert Collard avait défendu la corrida sur BFMTV. Selon lui, "c'est une culture". "Dans ce monde de minables, où tout le monde triche, il y a un type qui pour pas beaucoup d'argent va affronter la mort pour la beauté de l'art. Et cet homme unique dans la solitude sonore où il se trouve on ira l'expulser ?"

Source : midilibre.fr

Partager cet article

Repost 0
Publié par Delphina - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

entre mer et jungle 24/09/2012 07:36


je n'aime pas la corrida car tu combattre le torro sans les banderias qui font couler


le sang de ces pauvre bêtes.


je n'était pas trés disponible car hospitalisé.


bon lundi cendrine

mansier 22/09/2012 19:03


Lamentable et sadique la corrida n'appartient pas à la culture française.  La torture ne peut pas être de la culture.Un réferendum aurait du être mis en place et les résultats auraient été
différents. Un véritable spectacle inédit pourrait avoir lieu si on lachait les pro corridas au milieu des taureaux. Je me ferais une joie d'aller applaudir.

">

INTERNATIONAL

 

A La Chasse Aux Articles

A PROPOS

about1.png

about2

RUBRIQUES

rubactualite

rubanimauxaz

rubanimauxcelebres

rubagir

rubcoinartiste

rubcotedetente

rubevenements

rubhumouretvideos

rublescoulissesdeblog

rubmetiers

rubphotos

rubretro

rubsciences

rubselectiondesitesweb

rubsoccuperanimal

rubanimauxnationaux

BONUS

 

rubgrandsdossiers

rubliens

NOS PARTENAIRES

code ami : 10%refersionpurepaw

 

D'OU VENEZ-VOUS ?

Map

POUR PLUS DE CONFORT

Besoin de modifier la taille du texte ?

CTRL + pour l'augmenter
CTRL - pour la diminuer
 

MUSIQUE SAUVAGE