Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 20:54

Etant donné que ces temps-ci, en hiver, il fait froid, cela m'a donné l'idée de parler de ces animaux qui justement en tire profit. Voici donc, le pingouin !

 

 

Ces espèces vivent dans l’hémisphère nord. On peut rencontrer le petit Pingouin du pôle nord jusqu’à la Bretagne. Ce dernier vole, alors que le grand pingouin, espèce éteinte en 1844, ne le pouvait pas. La taille d’un pingouin ne dépasse pas 40 cm et son poids varie généralement entre 600 et 900 grammes.

Par abus de langage, le pingouin est souvent confondu avec le manchot, un oiseau qui vit dans l’hémisphère sud et ne vole pas. Cela a pour principale raison la ressemblance avec la plus grande des deux espèces de pingouin, le grand pingouin. Une autre source d’erreur est la traduction anglaise du mot manchot, qui est penguin. Dans de nombreuses langues, deux termes différents sont utilisés pour désigner les deux espèces de pingouin, ce terme n’a donc pas de traduction exacte. En anglais, le terme Great Auk désigne le grand Pingouin, auk étant un terme générique désignant le plus souvent l’ensemble des alcidés. Le petit pingouin est quant à lui appelé razorbill. En catalan ou en italien, respectivement le terme de gavot et alca sont en revanche utilisés comme en français pour désigner les deux espèces.
Selon certaines sources comme celle de Martin Martin, le terme dériverait du gallois ou du breton pen gwyn signifiant « la tête blanche ». Bien que la tête du grand pingouin n’ait pas été blanche, il avait une tache blanche devant l’œil. Une théorie alternative, suggérée par John Latham en 1785, propose que pinguis signifiant graisse en latin, soit l’origine du terme, soulignant l’aspect dodu de l’animal. Toujours dans l’hypothèse d’une origine latine de ce mot on peut signaler que le latin pinguis signifie aussi : "qui rend gras", et par suite fertile, fertilisant, puis riche ; et par extension de sens lent, lourd, stupide, malhabile qui caractérise celui qui est (trop) gras. Ce mot pourrait donc être, mieux que dodu, à l’origine du nom de cet oiseau pataud à la démarche pesante et embarrassée. D’autres sources enfin, prétendent que ce mot a été introduit en français par les livres de voyages hollandais.

 

A LIRE  : les astuces pour différencier pingouin et manchot

Repost 0
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 20:42

Les crocodiles vivent dans une grande partie des tropiques en Afrique et même au Sahara mais rarement, en Asie, en Amérique et en Australie. Ils ont tendance à vivre dans des rivières lentes et se nourrir d'une large variété de mammifères et de poissons vivants et morts. Quelques espèces, en particulier le crocodile d'eau salée d'Australie et des îles du Pacifique, s'aventurent parfois assez loin en mer.

null

Les crocodiles chassent à l'affût et sont relativement rapides sur de courtes distances même hors de l'eau : leur vitesse moyenne de déplacement est de 3 km/h mais elle peut atteindre 18 km/h lors d'une attaque. Ils ont des mâchoires très puissantes et des dents coupantes adaptées au découpage de la viande.

Comme il s'agit d'animaux à sang froid, ils peuvent rester de longues périodes sans manger. On a vu des crocodiles attaquer des lions et des requins.
Les plus grandes espèces de crocodiles peuvent être très dangereuses pour les humains. Ceux d'eau salée et du Nil sont les plus à redouter, tuant des centaines de personnes chaque année en Asie du Sud-Est et en Afrique. Les autres espèces de crocodilien comme le caïman noir sont aussi redoutables pour les humains.

Les crocodiles sont protégés dans de nombreuses parties du monde. Des fermes de l'espèce d'eau salée produisent une peau très appréciée en maroquinerie. La viande, et particulièrement celle de la queue, serait bonne d'après les amateurs.

Ils ne peuvent ouvrir la gueule si on la retient fermée. Cette particularité a permis à des personnes de survivre à une confrontation avec cet animal.

Le fait de tourner sur soi-même ou de courir en zigzag ne perturbe aucunement les crocodiles, au contraire : possédant un sixième sens que nous n'avons pas, ils ressentent les vibrations. Donc, courir en rond ou s'agiter les renseigne un peu plus sur votre position. Cela doit donc être évité.

Grimper dans un arbre pour éviter un crocodile pourrait sembler être une bonne idée. Mais, les crocodiles peuvent attendre plus de 6 mois sans boire et un an sans manger. Donc, s'il a décidé que vous êtes son prochain repas, il attendra tranquillement en bas de l'arbre. Gloups.



Répartition géographique des crocodiles

Repost 0
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 19:03

On le connaît très bien sous l'insigne de roi de la corrida, une tradition espagnole dont il est le centre d'attention au milieu de l'arène. Le taureau est,  c'est bien connu, le mâle de la vache.

Le taureau est le mâle de l'espèce, il est utilisé principalement pour la reproduction, de plus en plus par insémination artificielle dans l'élevage laitier, pour la production de viande (élevage de taurillons) et pour les courses de taureaux. Le mâle castré est le boeuf, la femelle, la vache ou la génisse (jeune vache) et le petit, le veau.
La force du taureau en a fait un symbole présent dans la statuaire depuis l'antiquité.
Le taureau n'est pas nécessairement agressif, mais en raison de sa force et de son poids, il reste toujours dangereux.
Le Taureau est une constellation du zodiaque traversée par le Soleil du 14 mai au 22 juin. Dans l'ordre du zodiaque, la constellation se situe entre le Bélier à l'ouest et les Gémeaux à l'est. Ce signe du zodiaque correspond au secteur de 30° de l'écliptique traversé par le Soleil du 21 avril au 21 mai.

Dans la mythologie grecque, le Taureau correspondrait soit à la forme bovine utilisée par Zeus afin de commettre le rapt d'Europe, soit au taureau blanc envoyé par Poséïdon à Minos.

Repost 0
3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 17:26

nullAujourd'hui, les lézards et plus particulièrement les iguanes sont des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) prisés. Des espèces précises de lézard sont également mangées dans de nombreux pays du monde, par exemple les iguanes verts en Amérique du Sud, les Uromastyc en Afrique du Nord par les tribus nomades. Découvrons ces reptiles.
Les lézards partagent le fait d'avoir quatre pattes, des oreilles à tympan apparent sans conduit auditif externe, le corps recouvert d'écailles et la mue. Toutes les espèces ne perdent pas leur queue en cas d'agression et toutes n'ont pas des paupières mobiles.
Bien que groupe non monophylétique, c'est-à-dire ne comprenant pas toutes les espèces descendantes de la même espèce. Les lézards semblent rarement jouer un rôle symbolique important, sauf pour certaines cultures comme celle des Tarrotarro, un groupe arborigène australien. Les créatures mythologiques les plus proches sont vraisemblablement les dragons.

Les lézards ne sont cependant pas absents des mythes, on les retrouve notamment sur de nombreuses poteries d'un ancien peuple du Pérou qui aimait les décorations animalières et a souvent peint des lézards. En Inde, selon la légende du Marahashtra, un varan indien a été utilisé afin de fortifier les murs du fort de Sinhagad avec ses écailles durant la bataille du même nom.

La plupart des lézards sont des carnivores insectivores, mais les plus grandes espèces peuvent aussi consommer de petits reptiles ou mammifères. Certaines espèces consomment également des végétaux (varans, certains caméléons) ou des fruits.
La grande majorité des lézards est ovipare, les femelles pondant un nombre variable d'œufs, généralement enterrés ou camouflés, mais il existe des espèces ovovivipares. La quasi-totalité des espèces ne se préoccupe pas des œufs, et aucune des petits, qui sont autonomes à la naissance. Les nouveau-nés peuvent même parfois servir de proies aux membres de leur propre espèce.
La queue de certain lézards repousse. C'est une façon de se défendre contre les prédateurs. Pendant que le prédateur est impressionné d'avoir attrapé une queue qui bouge, le lézard file.

Repost 0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 15:15

Il existe toutes sortes de perroquets, ces beaux oiseaux aux plumes colorées.

Le terme perroquet désigne d'une manière générique l'ensemble des espèces d'oiseaux, et en particulier les grandes espèces, généralement trapues et à queue courte. Les petites espèces, souvent effilées et à longue queue, sont appelées plus spécifiquement perruches. Pourtant, les Aras, les plus grands des perroquets, ont une queue démesurée, et les Inséparables, n'entrent dans aucune de ces deux catégories.

Cette catégorie d'oiseaux est connue du grand public pour la faculté de certains specimens d'imitation de la voix humaine, d'où l'expression commune "perroquet" désignant une personne répétant les mots de quelqu'un d'autre.
Ci-dessous une vidéo du perroquet miracle pour le nom d'Einstein. La vidéo est en anglais mais concentrez-vous sur les sons que ce fabuleux animal arrive à reproduire.

 

 

Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 11:04

Appartenant à une longue lignée de petits mammifères, les martres ont conservé plusieurs caractères primitifs de leurs ancêtres mustélidés.

Leurs habitudes solitaires, leur faculté d'adaptation et leurs rares qualités de chasseurs ont sans doute contribué à les préserver de l'homme qu'attire la beauté de leur fourrure.

La martre américaine est un des plus récents représentants d'une très vieille famille de mustélidés. Elle fait partie du genre Martes, comme ses cousines la martre européenne, la fouine, la zibeline, la martre à gorge jaune, la martre du Japon et le pékan.

Les recherches paléontologiques ont montré que ce genre a hérité de nombreux caractères primitifs de certains mustélidés les plus anciens, très proches de la souche ancestrale des carnivores et qu'il remonte au miocène inférieur... Toutes ont été recherchées par l'homme pour leur fourrure. Ces prélèvements et la dégradation de leur environnement de prédilection, les forêts, ont conduit les populations de martres vers le déclin, en particulier au nord des États-Unis, partie la plus méridionale de leur aire de répartition....

La martre à tête grise est un mammifère. On la trouve en Amérique du Sud, dans les milieux tropicaux, du Sud du Mexique et au nord de l'argentine dans des forêts plus ou moins denses et des clairières.
La martre à tête grise est omnivore. Elle se nourrit de rongeurs, d'oiseaux, d'insectes et de fruits.
La longueur de son corps peut varier : il mesure en moyenne de 38 à 47 cm de long mais sa queue peut mesurer le double c'est-à-dire près de 60 à 68 cm de long ! Elle peut peser de 4 à 6,5 kilos.
Son pelage possède plusieurs variations de couleurs : du blond platine au noir, parfois marbré.
En liberté, cet animal peut vivre en moyenne pas plus de 10 ans, ou rarement.
En captivité, il peut vivre pendant à peu près 18 ans ou plus.
Son prédateur le plus redouté est l'aigle royal et tout ses prédateurs sont des rapaces.

Les martres font partie de l'imaginaire de nombreuses populations de l'hémisphère Nord. Les histoires effrayantes sur un animal sanguinaire, pilleur de basses-cours et prédateur de gibier hantent encore bien des esprits. Les affabulations et les légendes sont certainement plus nombreuses que les connaissances réelles acquises sur ces mustélidés. Pourtant, les Romains, déjà, avaient compris le rôle fondamental de ces prédateurs qui, domestiqués, « nettoyaient » leurs cités des rats et des souris. Plus proche de nous, dans la littérature enfantine russe, une martre, appelée Blanche-Gorge, est le porte-parole des valeurs naturelles de la famille et de la vie. La fouine, Martes foina, se distingue de ses congénères par un comportement beaucoup moins sauvage vis-à-vis de l'homme. On la rencontre ainsi régulièrement dans les grandes villes européennes, où elle fait office de fossoyeur et de prédateur de souris et de rats. Cette cohabitation ne va pas sans poser quelques problèmes. Ainsi, en Allemagne, les fouines investissent les garages et, plutôt que de pourchasser les petits rongeurs, s'attaquent aux voitures ! Toutes les parties non métalliques peuvent être « goûtées » et gravement endommagées...

 

Source : blog.doctissimo.fr

Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 10:45

Le tatou à précisement neuf bandes est un animal qui, soi-disant, remonte à l'époque des dinosaures.
Allons-voir cet animal préhistorique...

C'est le plus répandu de la famille des tatous. Les tatous appartiennent à une espèce vieille d'environ 55 millions d'années ! Incapable de régler correctement sa température, le tatou ne peux survivre à des gelées prolongées et doit se nicher dans le sol pour éviter le froid.Par contre, il peux retenir sa respiration durant six minutes, ce qui lui permet de creuser de longs tunnels et de traverser de grandes étendues d'eau.
Il s'abrite dans de nombreux terriers qu'il construit lui-même et au fond duquel il passe la journée.
On le trouve aussi en forêts, le long des berges des rivières, mais aussi dans des régions plus sèches comme les prairies, les savanes et la pampa.
Ses membres sont courts, tous armés de griffes robustes ! Il pèse entre 4 et 6 kg. Son ouïe est peu développée, mais son odorat est très subtil. Sa vue est cependant médiocre. Il a de petits yeux et des paupières épaisses qui les protègent contre les morsures d'insectes. Ses dents sont réduites à des moignons (famille des édentés oblige !). Saviez-vous aussi que le tatou à neuf bandes est un animal vivipare à tendance omnivore ? C'est quoi ?Et bien, son régime alimentaire est principalement composé d'insectes du type vers, fourmis et termites, ... mais il mange aussi des mollusques terrestres, des oeufs, des fruits, des larves de coléoptères, des tubercules, des lézards et même des serpents. Il peux donc manger un peux de tout comme les humains !
Lorsqu'il localise ses proies, que il peux détecter à plus de 12 cm de profondeur, il plonge son museau en forme de cône aussi loin que possible, fait un trou à l'aide de ses pattes et capture ses proies prestement avec sa langue visqueuse.
Les tatous à neuf bandes sont nocturnes et se déplacent lentement. Cependant, en cas de danger, ils peuvent courir ou se mettre en boule comme les hérissons.
Bien que plutôt solitaire, il se déplace parfois en couple ou en petit groupe.
Autrefois, ils étaient très abondants. Sa population continue malgré tout à diminuer à cause d'une chasse trop intensive car leur chair est très appréciée et aussi à cause de la diminution de leur habitat forestier.

Repost 0
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 10:28

Il existe quatre espèces de tapir dans le monde. Mais cet animal est malheureusement en voie de disparition. 

 

Le mot tapir désigne quatre espèces de mammifères ongulés , une en Asie et trois en Amérique centrale et en Amérique du Sud. C'est le seul représentant de la famille des tapirides, qui est très proche de celles des chevaux et des rhinocéros.

Son corps est massif et est recouvert d'une peau très épaisse (il est d'ailleurs chassé pour son cuir). Il a une courte trompe, qui lui sert à attraper sa nourriture.

D'une espèce à l'autre, les tailles peuvent varier, mais la plupart mesurent environ 2 mètres pour une hauteur pouvant aller jusqu'à approximativement 1 mètre, pour un poids allant de 150 à 300 kg.

Il possède une ouïe et un odorat excellents, mais une vue peu développée.

Dans la nature, un tapir vit approximativement 30 ans.
C'est un animal vivant principalement la nuit, méfiant et solitaire (le couple ne se forme que pour l'accouplement) et résidant en forêt.

Sachez que le tapir est totalement herbivore.
Dans la nature, il est chassé par des félins.

Mais son principal prédateur reste l'Homme, qui le tue pour différentes raisons (son cuir très épais, sa viande mais aussi comme "remèdes pharmaceutiques"...). Selon la Liste rouge de l'UICN, le tapir est soit vulnérable, soit en danger.

Quelques tribus d'Amérique du sud tel que les Panoan capturent les progénitures des tapirs pour les apprivoiser, ensuite ces animaux sont engraissés et ils sont utilisés pour les raisons citées précédemment que sont leur cuir et leur viande.

Dans la culture asiatique, le tapir chasse les mauvais rêves, les cauchemars, et peut même les transformer en chance. Dans les mangas, le baku* japonais apparaît souvent sous les traits d'un tapir.

Dans le jargon de l'école normale supérieure, le « tapir » désigne un élève à qui un normalien donne des cours particuliers. Son étymologie reste incertaine.

*Le Baku est une créature fantastique japonaise qui se nourrit des rêves et des cauchemars. Elle existe depuis longtemps dans le folklore et l'art japonais, et, plus récemment, apparaissent dans les dessin animés et manga. Durant les dernières années, l'apparence habituelle que l'on donne au baku a changé.

Repost 0
8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 13:36

On dit qu'une personne est "Maline (ou rusée) comme un renard". Cet animal, (anciennement appelé le goupil), peut vivre dans la neige (= le renard blanc), ou dans la forêt (= le renard roux). 

C'est un canidé proche du loup et du chien. Il possède un museau allongé, des oreilles dressées, une petite taille (60 à 75 cm pour le corps, et 35 à 50 cm pour la queue), et un poids d'environ 6 kg. Son pelage est généralement brun-roux, mais peut varier du beige au brun et au roux vif. Ses oreilles dressées sont noires en arrière et sont plus grandes que celles du renard polaire. La queue est longue et touffue et généralement blanche au bout. Le tour de la gueule et la gorge sont souvent blanches mais la gorge peut varier au gris. Au début du printemps, il perd ses poils d'hiver. Ils apparaissent d'abord en bas des pattes puis apparaissent sur le corps, sur les flancs en juillet et sur la queue et le corps en fin août. Au début de l'hiver, le pelage s'épaissit.

Les renards vivent généralement 2-3 ans, mais leur espérance de vie peut aller jusqu'à 10 ans et même plus, lorsqu'ils sont en captivité.

Le renard est aussi porteur, et seulement porteur, de l'echinococcose alvéolaire, maladie qui peut se révéler mortelle chez l'homme. Il faut souligner que cette pathologie se découvre plusieurs années après l'avoir contractée: certaines personnes sont mortes de ce que l'on croyait être un cancer du foie alors qu'il s'agissait de l'échinococcose.

Le rusé renard, que Saint Jean De La Croix qualifie de "chef des mauvais esprits" et dont les Bretons attribuent la création au Diable qui voulut concurrencer le chien, est soi-disant "de nature démoniaque".

 

Répartion géographique du renard

Repost 0
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 08:11

  Le caracal, ou lynx du désert ou lynx de Perse, est un félin d'Afrique et d'Asie.

   

 

Caracal signifie oreilles noires en Turc. Il est un mammifère de la famille des félidés. Il vit dans des endroits secs, comme la savane. Comme tout félin, il est territorial et n'accepte pas d'autres félins dans son domaine, qu'il marque en urinant sur les rochers et les arbres afin d'y laisser des marques olfactives. Mais parfois, on peut le rencontrer en couple et/ou en groupe. Le caracal est un animal nocturne. Le corps de ce félin est plus délié que celui des lynx nordiques, ce qui en fait un excellent coureur. Sa robe unie d'un jaune fauve s'harmonise parfaitement avec la couleur générale du désert. Ses longues oreilles pointues, ornées de pinceaux noirs, lui assurent une excellente ouïe.
Le caracal grimpe et saute très bien. C'est un chasseur nocturne : à la manière d'un chat, il rampe en silence, le corps aplati contre le sol et s'approche de sa proie avant de fondre sur elle. Il chasse surtout des damans, des rongeurs, des lapins, des petites antilopes (ourébis par exemple) et des volailles.

Repost 0
">

INTERNATIONAL

 

A La Chasse Aux Articles

A PROPOS

about1.png

about2

RUBRIQUES

rubactualite

rubanimauxaz

rubanimauxcelebres

rubagir

rubcoinartiste

rubcotedetente

rubevenements

rubhumouretvideos

rublescoulissesdeblog

rubmetiers

rubphotos

rubretro

rubsciences

rubselectiondesitesweb

rubsoccuperanimal

rubanimauxnationaux

BONUS

rubgrandsdossiers

rubliens

D'OU VENEZ-VOUS ?

Map

POUR PLUS DE CONFORT

Besoin de modifier la taille du texte ?

CTRL + pour l'augmenter
CTRL - pour la diminuer
 

MUSIQUE SAUVAGE