Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 juin 2011 2 28 /06 /juin /2011 13:11

Voici ma sélection des meilleures perles scolaires en matière d'environnement, pêchées dans le livre tordant de Philippe Mignaval, Le sottisier du collège (voir en bas de l'article).

 

Du côté des animaux...

 

"Quand il fait trop chaud,

l'aigle fond sur sa proie."

 

"Les pattes de derrière de la vache lui servent

pour freiner."

 

"Elle a toute sa force dans les pattes de devant,

c'est une traction avant."

 

"Les cornes de la vache sont,

en fait, des antennes."

 

"Le petit de la vache est le vacherin."

 

"Quand une vache a trop mangé,

elle ne peut guérir qu'en explosant."

 

"Mon oncle trait les vaches le matin

et sa femme l'après-midi."

 

"Les principales races de vaches en France sont

les noires et blanches et les charentaises."

 

"Les vaches d'élevage sont,

en général, noires et blanches sauf la vache Milka."

 

"On utilise les moutons pour faire de la laine

et du coton."

 

"On a pu faire se reproduire la brebis Dolly

avec un clown."

 

"Dans la basse-cour, le lapin a la particularité

de se reproduire en un clin d'oeil."

 

"Les poules, quand il y en a beaucoup, sont élevées dans des batteries de cuisine."

 

"Le bébé de la poule est l'oeuf."

 

"Le chat peut se diriger grâce à ses moustaches,

ce sont des moustaches textiles."

 

"Un solitaire est un sanglier qui vit tout seul à la campagne."

 

"Pour se protéger, le hérisson est recouvert

 de flèches empoisonnées."

 

"Grâce à sa mauvaise vue,

 la taupe n'est pas gênée de vivre sous terre."

 

"Les rhinocéros sont menacés

 par l'augmentation de leur diminution."

 

"Si on pose le caméléon sur un tissu à carreaux, il explose."

 

"Le lion est un animal qui rougit."

 

"Les calamars géants sont

des animaux d'une grande profondeur."

 

"Le dauphin est le portrait de l'homme tout craché."

 

"Pour se développer, l'escargot a copié ses antennes

sur celles des transistors."

 

"Il vaut mieux être mordu par un serpent non-venimeux

car on meurt plus lentement."

 

"C'est intéressant

de retrouver des mammouths

dans la glace car ils viennent

 nous parler du temps jadis."

 

Un peu d'écologie...

 

"C'est la chlorophylle qui est à l'origine

de la couleur verte des végétariens."

 

"Les carottes poussent sous terre

pour se protéger des prédateurs."

 

"On ne fait pas une bonne huile

avec le maïs transhygiénique."

 

"Les arbres laissent tomber leurs feuilles

parce qu'ils sont fatigués."

 

"En automne, les feuilles tombent et s'écrasent sur le sol."

 

"Le tournesol est une plante

qui tourne autour du soleil."

 

 

Pour plus de phrases décalées  

Le sottisier du collège,

de Philippe Mignaval,

ed. Points,

collection Le goût des mots.

 

 

 

 

 

 

<- Source de cet article.

Repost 0
Publié par Delphina - dans Humour & Vidéos
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 10:31

Sauver les animaux et protéger la planète, c'est un énorme travail ! Le WWF s'en occupe.

Que signifie WWF ?

WWF signifie World Wildlife Fund : Fondation mondiale pour la vie sauvage. C'est la première association mondiale de protection de la nature.

Sa mission

Préserver la diversité et la nature. Veiller sur la planète en aidant la lutte contre les pollutions et les gaspillages.

Son emblème

Le panda géant (voir photo ci-contre).

 

En 1973, le WWF s'installe en France.

 

Découvrez son action à travers l'histoire de 3 animaux : le gypaète barbu, la loutre d'Europe et la tortue luth.

 

Le gypaète barbu : il avait disparu des Alpes...

Il était autrefois un très bel oiseau, le gypaète barbu. Il vivait dans toutes les montagnes du sud de l'Europe. Il impressionnait tout le monde par son envergure de presque 3 mètres et son oeil cerclé de rouge. On l'admirait autant qu'on le craignait. On racontait qu'il enlevait les agneaux et même les bébés ! Au 19ème Siècle, pour se débarasser de lui, on l'a chassé, empoisonné... Résultat : le dernier a été abattu dans les Alpes en 1913.

En 1973, on veut le réintroduire dans les Alpes. En effet, on sait alors que le gypaète est un vautour et se nourrit surtout d'animaux morts. Des gypaètes sauvages capturés en Asie sont donc relachés dans les Alpes. Aucun ne survit, car ils sont mal adaptés à leur nouveau milieu. En 1978, des scientifiques lancent avec le WWF un nouveau projet, cette fois avec des oiseaux nés en zoo.

Dans tous les zoos d'Europe, on met en couple des gypaètes. On fait cela pour qu'ils se reproduisent. Et ça marche ! Les petits sont elevés en captivité. En 1986, ils sont lâchés en Autriche. Plus tard, on en relâche d'autres en France, en Suisse, en Italie. Des centaines de personnes les surveillent partout où ils sont.

C'est un succès : en 1997, un premier poussin naît en pleine montagne, en Haute-Savoie. Aujourd'hui, plus de 130 gypaètes volent à nouveau au-dessus des alpes.

 

La loutre d'Europe : elle était massacrée...

Il était autrefois une bête presque inconnue en France, la loutre d'Europe. Nocturne et discrète, elle vivait près de toutes les rivières au début du 20ème Siècle. mais elle était détruite par les pêcheurs qui l'accusaient de manger tous les poissons et par les piégeurs qui revendaient sa fourrure soyeuse.

En 1972, on s'intéresse enfin à elle. Sa chasse est interdite en France. Hélas, la loutre n'a déjà plus beaucoup d'endroits pour vivre car les berges sont aménagées, les marais asséchés et les eaux polluées.

A partir de 1983, le WWF aide des scientifiques qui étudient les dernières loutres vivantes dans le Massif Central. Ils comprennent que la loutre ne mange qu'un kilo de poissons et de grenouilles par jour et que le mâle a besoin d'un vaste territoire : 20 à 30 kilomètres de rivière ! Des "havres de paix" sont alors créés pour les protéger. Des passages sont construits pour faciliter leurs déplacements. Pour faire aimer la loutre, des affiches et des brochures sont distribuées, des conférences sont organisées.

Peu à peu, de jeunes loutres s'installent dans des rivières. Aujourd'hui, en France, elles occupent un territoire deux fois plus grand qu'il y a vingt ans. Elles y sont revenues grâce à l'amélioration de leur milieu.

 

La tortue luth : ses oeufs étaient détruits...

Il était autrefois une grande plage en Amérique du Sud, le long de l'océan Atlantique, où les plus grosses tortues marines du monde venaient pondre. Sur cette plage de Guyane Française, elles étaient parfois jusqu'à 500 en une nuit à enfouir leurs oeufs dans le sable !

Mais en 1977, les biologistes s'inquiètent : le nombre de tortues luths diminue. Ils pensent que leurs oeufs sont détruits : aves le WWF, ils mettent en place un plan de sauvegarde. Chaque année, des bénévoles se relaient pour veiller sur les tortues qui pondent. Une écloserie est créée en 1983. Des oeufs de tortue luths récoltés dans le sable sont maintenus au chaud pour avoir plus de chance d'éclore. Ainsi de nombreuses petite tortues sont libérées en mer.

La tortue luth devient protégée en Guyane à partir de 1991. En 1998, une réserve naturelle est créée. Mais malgré tous les efforts, le nombre de tortues luths diminue encore. Même si elles sont protégées sur leurs plages de ponte, elles restent menacées en mer. Se noient-elles dans les filets de pêche où elles sont capturées ? S'étouffent-elles en avalant des sacs en plastique ? Enfin, elles souffrent peut-être du réchauffement climatique.

 

Pour en savoir plus  visitez le site officiel www.wwf.fr. Si vous voulez en savoir plus sur le gypaète barbu, cliquez ici. Sur la loutre d'Europe, cliquez ici. Et sur la tortue luth, cliquez ici.

Et pour les plus jeunes, découvrez la version junior du WWF : www.club-panda.fr.

Repost 0
Publié par Delphina - dans Agir
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 10:12

Située en forêt de Bavière, la Bayerischer Wald est une des plus grandes réserves naturelles d'Europe. Bien à l'abri dans des affûts, on peut observer des loups et des lynx !

La forêt bavaroise fut le premier parc national d'Allemagne, inauguré le 7 octobre 1970.

Couvrantune superficie de 24 000 hectares, c'est le plus grand parc forestier d'Allemagne.

Il affiche une existence véritablement indépendante et nous montre son évolution.

Dégâts de la tempête, dégâts de la neige, arbres cassés ou pourris, lynx, loups, cerfs, champignons amadous... tout cela peut être trouvés dans cette forêt.

La forêt inspire un sentiment de crainte, de peur et d'insécurité, mais permet d'apprendre à s'engager avec la forêt, à la comprendre et en saisir le sens. Étape par étape, notre propre développement suit le développement de la forêt.

Lorsque nous sommes prêts à apprécier cette forêt sauvage au coeur de l'Europe, il commence à rayonner une fascination très particulière. Il nous montre la variété des façons dont elle peut s'exprimer, son propre langage de couleurs et de formes. Ainsi, le parc national mettra au défi tous les visiteurs qui viennent ici pour faire sa connaissance.

Source : le site officiel.

 

Pour en savoir plus  

http://nikonosv.free.fr/bayerischerwald/index.html les impressions de parisiens qui y sont allés. Bien rédigé, belles photos.

http://www.nationalpark-bayerischer-wald.de/index.htm le site officiel (en allemand mais aussi en anglais).

Repost 0
Publié par Delphina - dans Actualités
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 10:03

La meilleure explication aujourd’hui est que les insectes utilisent les astres pour se diriger.

La nuit, une ampoule peut donc être confondue avec la lune. Ainsi, ces insectes s’en approchent et se retrouvent tout de suite nez à nez avec une fausse lune. Ils sont alors déboussolés et tournent autour, sans comprendre, jusqu’à épuisement. Mais lorsqu’ils s’orientent avec la vraie lune, ils ne l’atteignent jamais car elle est très loin.
En restant éclairés toutes les nuits, ces éclairages sont extrêmement meurtriers car des millions d’insectes meurent d’épuisement sans avoir trouvé de partenaires pour se reproduire ou de nourriture.
En éteignant de nombreux lampadaires inutiles on sauverait des millions d’insectes et l’on ferait des économies d’énergie...

 

Source : insectes.org

 

Pour en savoir plus  http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i139albouy.pdf un article rédigé par Vincent Albouy en 2005.

Repost 0
Publié par Delphina - dans Sciences
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 09:35

Je réponds dans cet article à la question envoyée par lola429. N'hésitez pas, vous aussi à me poser des questions et à me proposer des idées d'articles ou de rubriques, je suis à votre écoute !

Tout d'abord, qu'est-ce que la migration ?

De nombreux animaux changent de régions en cours d'année : ils migrent. Pourquoi ? Pour se nourrir, donner naissance à leurs petits, trouver des coins plus chauds...

Quelques exemples de migrations :

-la cigogne blanche qui contourne la Mediterranée pour aller d'Europe en Afrique où elle passe l'hiver (25 000 km en 231 jours)

-la tortue luth qui viennent à terre pour pondre leurs oeufs, puis qui repartent en mer pour 2 ou 3 ans (15 000 km en 2 ans)

-le gnou, qui suit les pluies. Fin janvier, en Tanzanie, les pluies vont au nord, vers le Kenya. Les gnous se regroupent en troupeaux d'environ 200 000 bêtes et migrent dans cette direction pour trouver de l'herbe verte. En Août, les pluies vont vers le sud. Que font alors les gnous ? Ils retournent vers le sud. (500 km en 4 jours)

-la baleine à bosse, qui migre pour passer l'hiver sous les tropiques (10 000 km en 10 mois)

-le grand requin blanc, qui traverse les océans (22 000 km en 99 jours).

On peut trouver bien d'autres exemples, mais passons maintenant à la question de lola429.

  • Sur www.cebc.cnrs.fr/ecomm/argonimaux.html, vous pouvez suivre la route de migration de plusieurs albatros, éléphants de mer et manchots royaux. Ce site présente aussi leurs caractéristiques biologiques. Un journal de bord raconte leur aventure. Passionnant !
  • Sur www.annee-polaire.fr, vous pouvez retrouver la rubrique Argonimaux dans l'index "L'API et les jeunes". Vous verrez aussi des vidéos sur les manchots empereurs et les éléphants de mer.
  • Sur www.operationcetaces.com, vous pouvez suivre les trajets des baleines à bosse équipées de balises Argos en août 2007. Vous pouvez voir également des photos de baleines.
  • Sur http://44.svt.free.fr/jpg/migrations.htm, vous pouvez relire le carnet de bord des migrations de Max la cigogne avec Google Map et plusieurs photos.
  • 

Source : ImagesDoc et Internet.

Repost 0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 07:54

Un singe échappé d'un cirque nargue depuis dimanche à Dinan (Côtes d'Armor) tous ceux qui essaient de le rattraper, se montrant sur les toits, à la barre d'un bateau dans le port, ou dans le cerisier de la gendarmerie, a-t-on appris de sources concordantes.

"Il circule dans la ville, j'espère qu'il ne va pas faire de trop grosses bêtises", a expliqué à un correspondant de l'AFP le maire de la ville, René Benoit.

"C'est pour l'instant assez amusant, il ne faudrait pas que ca dure trop longtemps, ca pourrait devenir moins amusant", a ajouté l'élu.

Le singe a été photographié par un policier à la barre d'un bateau ammaré dans le port. Un pompier a essayé de le rattraper alors qu'il était sur un toit. La gendarmerie a confirmé qu'il s'était montré chez elle, dans un cerisier.

"Pour l'instant, la sagesse a consisté à l'attraper à mains nues, il faudra peut-être songer à l'endormir", a déclaré le maire.

L'animal, nommé Arthur, mesure 60 centimètres et pèse 4 kilos. Le cirque a quitté la ville pour poursuivre sa tournée, sans lui.

 

Source : actu.orange.fr

Repost 0
Publié par Delphina - dans Actualités
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 06:51

La tourterelle est un oiseau de grosseur moyenne et fait partie de la famille des colombes et des pigeons.

Sa queue est longue et bordée de blanc. Bien des gens lorsqu'ils entendent son roucoulement croient avoir affaire à un hibou.

Elle ne craint pas la présence humaine et on peut la rencontrer dans les villes comme dans les bois et les terres agricoles.
La tourterelle triste trouve sa nourriture au sol. Céréales, graines, fruits et mauvaises herbes forment son menu. On peut la voir aux mangeoires tard l'automne ou tôt le printemps.
Le nid, fait de brindilles, d'aiguilles de pin et d'herbes est fabriqué par les deux parents. La couvaison commence dès la ponte du premier oeuf et se poursuivra pendant une quinzaine de jours. Les deux parents s'y emploient chacun leur tour. Il y aura 2-3 couvaisons par année.

Les petits oisillons seront nourris de "lait de pigeon" c'est à dire un liquide laiteux qui est produit dans leur jabot par les tourterelles adultes. Pendant une semaine les petits dépendront de leurs parents, mais ne tarderont pas à prendre leur envol.

La tourterelle est un oiseau migrateur, mais nombre d'entre elles ne migrent pas et on peut les voir venir se nourrir aux mangeoires en plein hiver.

Des milliers d'oiseaux sont tués chaque année par les hommes qui les chassent. Autrement, ses prédateurs naturels sont le raton laveur, les rapaces et aussi les serpents.

Le nom du mâle et de la femelle est tourterelle et le bébé est un tourtereau.

La durée de vie de la tourterelle peut aller jusqu'à 19-20 ans.

 

Source : bestioles.ca

Repost 0
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 06:41

Un dangereux voisin. Nager pour le plaisir, patauger dans les eaux peu profondes, se laisser porter par les vagues, même en pleine tempête : voilà la vie du goéland ! Haut dans le ciel, il aime voler au fil du vent.
Mais, s'il aperçoit une proie sur un rocher ou à la surface de la mer, il pique immédiatement du bec : sa voracité est quasi sans limites.
Il représente un danger de tous les instants pour les nids des autres oiseaux.
Il est friand de leurs petits.
Mais il dévore également volontiers des mammifères ou des poissons. ainsi que des déchets et même des charognes. C'est un oiseau au plumage blanc avec le dos et les ailes d'un noir ou d'un gris plus ou moins foncé.
Il ne se distingue de la mouette que par sa taille plus importante.
Les Anglo-Saxons ne les différencient pas et désignent sous le nom de gull les quarante-trois espèces de ces oiseaux qui fréquentent toutes les mers où ils suivent inlassablement les bateaux et toutes les eaux douces du globe.
Le goéland argenté est très répandu dans l'hémisphère Nord, le goéland railleur se mêle volontiers à la mouette rieuse, le goéland bourgmestre est le plus septentrional de tous.
Très proche de ce dernier, le goéland marin est aussi le plus grand; c'est en mai qu'il construit son nid sur les rochers, au bord de l'eau.
Grossier d'aspect, ce nid est fait de branches, d'herbes, d'algues et de plumes.
La femelle pond ses oeufs.
Le mâle aide celle-ci à couver leur future progéniture.
Au bout de vingt-six à vingt-huit jours, enfin, apparaissent les petits.
Ils sont nourris par leurs parents durant une cinquantaine de jours.

 

Source : monde-animal.fr

Repost 0
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 16:56

Le plumage du perroquet ara est en majorité bleu, son ventre est jaune et sa figure blanche sans plumes. Il a des des lignes noires sous les yeux. Son bec est crochu, gros et puissant comme la majorité des perroquets.

Au bout de sa mâchoire supérieure, il a un crochet qui lui permet de casser les graines qui compose sa nourriture. Il a une langue cornée et épaisse.

Le ara vit dans la forêt tropicale, dans les branches des arbres. Il aime loger près de l'eau. Les couples sont très amoureux l'un de l'autre et se bécotent pour se prouver leur attachement. Quand ils se déplacent, ils le font ensemble. Ils restent unis jusqu'à ce que l'un d'eux disparaisse.

Le couple se retire lorsque vient le temps de l'accouplement et de la couvée. Les petits quittent le nid vers leur 3-4 mois d'âge.
Ils partagent facilement leur territoire puisqu'il y a abondance de ressources.

Le ara se nourrit de fruits et de graines ainsi que de noix. Le ara passe toute sa journée à se nourrir, mais le soir tous retournent chez eux pour dormir. Il remplit son jabot de nourriture pour ses petits ou ses voisins. Il est habile avec ses pattes et s'en sert souvent pour manger.

Cependant le ara n'a pas d'odorat. S'il y a danger, il crie pour avertir les autres. Il n'a pas à craindre les prédateurs, étant donné qu'il se tient dans les branches hautes des arbres. Mais si il descend dans les basses branches, les félins pourraient lui faire un mauvais parti!

Dans les hauteurs les rapaces sont à craindre comme l'aigle etc.....La destruction par l'homme de la forêt tropicale est son pire ennemi. Il est illégal d'exporter le perroquet. Pour chaque ara exporté et arrivé bien vivant, cinq autres vont mourir.

Certains peuvent vivre 50 ans et en captivité atteindre 80 ans.

 

Source : bestioles.ca

Repost 0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 17:37

Des pigeons un peu mal élevés, une girafe qui lèche un écureuil, un singe interloqué par la présence d'un appareil photo en pleine forêt, un mouton qui saute... Tels sont les types de photos que l'on peu trouvées sur le site "rense.com". Pour plus  http://www.stumbleupon.com/su/784HJV/rense.com/animalmagic.html

  

 

 

 

  

 

Bizarres, non ?

Repost 0
Publié par Delphina - dans Photos
commenter cet article

INTERNATIONAL

  

English English español Italiano deutsch العربية

A La Chasse Aux Articles

A PROPOS

about1.png

about2

RUBRIQUES

rubactualite

rubanimauxaz

rubanimauxcelebres

rubagir

rubcoinartiste

rubcotedetente

rubevenements

rubhumouretvideos

rublescoulissesdeblog

rubmetiers

rubphotos

rubretro

rubsciences

rubselectiondesitesweb

rubsoccuperanimal

rubanimauxnationaux

BONUS

rubgrandsdossiers

rubliens

D'OU VENEZ-VOUS ?

Map

POUR PLUS DE CONFORT

Besoin de modifier la taille du texte ?

CTRL + pour l'augmenter
CTRL - pour la diminuer
 

MUSIQUE SAUVAGE