Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 19:33
Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau

Afin d'inaugurer cette série de dictons animaliers de France et d'ailleurs, relisons un classique du Moyen-Age.

 

Le Loup et l'Agneau

La raison du plus fort est toujours la meilleure :
Nous l'allons montrer tout à l'heure.
Un Agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un Loup survient à jeun qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
— Sire, répond l'Agneau, que votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'Elle,
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
— Tu la troubles, reprit cette bête cruelle,
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
— Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'Agneau, je tette encor ma mère.
— Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
— Je n'en ai point.
— C'est donc quelqu'un des tiens :
Car vous ne m'
épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge.
Là-dessus, au fond des forêts
Le Loup l'emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.

Jean de La Fontaine, Fables, 1668.

 

Cette fable, que nous avons toute plus ou moins bien apprise à l'école, synthétise assez bien l'ambivalence entre les deux personnages, le loup et l'agneau, la mauvaise foi et la naïveté, la méchanceté et la candeur. Dans ses fables, La Fontaine dépeint des animaux, mais la morale s'applique toujours à des comportements humains...

 

Dans tous les pays, il existe cette même volonté d'assimiler des caractères humains à des animaux. Passion Animale vous invite donc à (re)découvrir les dictons inspirés par nos amis les bêtes, pour la plupart encore largement employés.

Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau

AGNEAU

 

En français :

Doux comme un agneau. D'une humeur tendre et pacifique, d'une naïveté enfantine. L'agneau est le symbole de la douceur, de la franchise et de la candeur.

Une candeur d'agneau. Une naïveté sans défiance, une innocence pure. Variante : innocent comme l'agneau qui vient de naître.

Qui se fait agneau, le loup le mange : lorsqu'on est trop docile, on devient une proie facile.

Il va plus au marché de peaux d'agneau que de vieilles brebis : La jeunesse est plus vulnérable et plus exposée aux convoitises du destin.

D'où vient l'agneau, là retourne la peau : équivalent de bien mal acquis ne profite jamais, destiné à décourager la malhonnêteté.

Mieux vaut tondre l'agneau que le pourceau : mieux vaut tromper les riches que les pauvres. (ici référence à l'abondance de la laine de l'agneau et au poil court du pourceau)

 

En arabe : Quand son propriétaire n'est pas là, la brebis donne moins d'agneaux.

 

En bulgare : On vend au marché plus de peaux d'agneau que de peaux de loup.

 

En chinois :

Agneau en peau de tigre craint encore le loup.

Oiseau qui chante n'a pas soif, agneau qui bêle veut téter.

 

En espagnol : L'agneau s'en va aussi vite que le mouton.

 

En éthiopien : "O agneau ! Si je ne te mange pas, tu me mangeras", dit l'hyène.

 

En géorgien : Pendant que le prédicateur prêchait l'Evangile au loup, celui-ci songeait au petit agneau.

 

En grec :

Il n'y a point de traité entre le lion et l'homme, le loup et l'agneau ne vivent pas en concorde.

Un bon agneau tète deux brebis, le mauvais pas même sa mère.

 

En indien : Si tu vois un loup lécher un agneau, dis-toi que c'est un mauvais présage.

 

En russe :

Si vous êtes favorisé par le ciel, l'agneau du festin vient de lui-même.

Humble comme un agneau, diligente comme une abeille, belle comme un oiseau de paradis, fidèle comme une tourterelle.

Polissez un louveteau, vous n'en ferez point un agneau.

Nos bêtes dictons : le loup et l'agneau

LOUP

L'imagerie liée au loup est foisonnante...

 

En français :

Homme cruel, tyrannique, malfaisant. Dans le folklore européen, le loup symbolise la terreur et la destruction ; dans les légendes et les mythologies, il représente tantôt la mort, le danger, tantôt le courage, la force, la puissance. Par extension, vieux loup = vieillard rusé et matois. Puisqu'entre humains ainsi vous vivez en vrais loups, / Traîtres, vous ne m'aurez de ma vie avec vous. Molière, le Misanthrope. - C'est à moi de nourrir mes enfants, et d'arracher mon peuple à ces loups dévorants. Voltaire, la Henriade.

Jeune loup : jeune homme ambitieux et sans scrupules : avoir des dents de loup. l'homme est un loup pour l'homme (homo homini lupus) : il est impitoyable envers son semblable. Quoique ces loups [les fanatiques} soient à craindre, la philosophie, avec un peu d'adresse, viendra à bout de leur arracher les dents. D'Alembert, Lettre à Voltaire, 1767.

Un froid de loup : très rigoureux, allusion à la période pendant laquelle les loups affamés sortent de leur retraite. (variante : froid de canard ou froid de chien)

Une faim de loup : une faim vorace.

Un loup de mer : un vieux marin expérimenté ; a signifié d'abord marin à l'humeur farouche et solitaire, endurci par ses longs voyages.

A pas de loups : en marchant sans faire de bruit, dans le but de surprendre.

Tomber, se jeter, se précipiter, se fourrer dans la gueule du loup : s'exposer inconsciemment à un danger imminent.

Tenir le loup par les oreilles : ne savoir quel parti prendre dans une situation, ni comment sortir d'une difficulté, parce qu'il y a péril de tous côtés. Du dicton latin de Térence, lupum tenere auribus, exprimant l'embarras de lâcher le loup ainsi tenu et de continuer à le tenir.

Enfermer le loup dans la bergerie. / Donner la brebis à garder au loup. Etablir ou introduire quelqu'un de dangereux dans un lieu où il peut faire le mal. ou : fermer une plaie ou un abcès sans l'avoir suffisamment fait suppurer, au risque de causer des accidents internes.

Hurler avec les loups : adopter par bassesse, intérêt ou conformisme l'attitude ou les idées de certaines mauvaises personnes, même si on ne les approuve pas : autrefois, s'accomoder aux usages des personnes avec lesquelles on se trouvait.

Connu comme un loup blanc : très connu, allusion à la facilité de repérer ces loups, plus rares et plus cruels que les loups fauves.

Aller queue-à-queue comme les loups : à la queue leu leu, marcher l'un derrière l'autre.

Avoir vu le loup : se disait d'un homme aguerri, expérimenté, par allusion à la chasse au loup, qui exigeait du courage. En parlant d'une fille, avoir eu des relations sexuelles.

Courir un homme comme un loup : le traquer sans répit.

Il est comme les loups, il n'a jamais vu son père : se disait d'un bâtard. On croyait jadis que les loups étranglent par jalousie celui qui a couvert la louve.

Quand on parle du loup, on en voit la queue : se dit lorsqu'une personne survient au moment où on parle d'elle.

La faim chasse le loup hors du bois : la nécessité oblige à se monter, le besoin peut contraindre les gens à faire, pour vivre, des choses contraires à leur goût, à leur tempérament.

A chair de loup, sauce de chien : il faut traiter les gens selon leur mérite.

Où le loup trouve un agneau, il y en cherche un nouveau : où l'on a trouvé du profit, on revient.

Les loups ne se mangent pas entre eux : les gens malhonnêtes ne se nuisent pas entre eux. Variante : les corbeaux ne crèvent pas les yeux aux corbeaux.

Quand le loup est pris, tous les chiens lui lardent les fesses : quand un puissant tombe, les inférieurs se déchaînent contre lui.

Le loup mourra dans sa peau : les gens mauvais ne changent jamais.

On crie toujours le loup plus grand qu'il n'est : on exagère toujours l'importance du péril ou des faits racontés.

La lune est à l'abri des loups : les grands de ce monde n'ont rien à craindre des personnes de basse condition.

Tandis que le loup chie, la brebis s'enfuit. Il ne faut jamais laisser échapper l'occasion qui se présente. Variante : Pendant que le chien pisse, le loup, le lièvre s'en va.

La guerre est bien forte quand les loups se mangent : lorsque des gens de même force ou de même profession se querellent, le combat s'avère plus difficile.

Il ne fait pas mettre le loup berger : ne rien confier à un ennemi.

Si on savait où le loup passe, on irait l'attendre au trou : si on savait d'avance d'où vient le danger, on s'en méfierait davantage.

 

En afghan : tu attraperas le renard avec de l'astuce, et le loup avec du courage.

 

En albanais :

Le loup cherche le brouillard.

Le loup devenu vieux est la risée des chiens.

 

En allemand :

Le parrain du loup doit avoir un chien sous son manteau.

Quand hurle le loup, il lève la tête vers les cieux.

La faim pousse le loup dans le village.

Un loup ne dit pas de mal d'un autre loup.

Loup trouve toujours des raisons pour étrangler les moutons.

Quand le loup enseigne aux oies leurs prières, il les croque pour ses honoraires.

Bien sot est le mouton qui se confesse au loup.

 

En anglais :

Le loup désapprouve le piège, mais non pas lui-même.

La vie du loup est la mort du mouton.

La femme est pour l'homme une déesse ou une louve.

Le mouton isolé est en danger du loup.

 

En arabe :

Le deuil du loup est la fête du renard.

L'héritage du chacal revient au loup.

Les chiens se mordent les uns les autres, mais dès qu'ils voient le loup, ils s'unissent.

 

En arménien :

Sur le chien qui n'aboie pas, le loup se jette.

Les chiens, qui se battent entre eux, s'unissent contre le loup.

 

En basque :

Ce que le loup fait à la louve plaît.

Qui a le loup pour mari jette souvent la vue sur le bois.

 

En bulgare : Le loup peut changer de peau, il ne changera pas de caractère.

 

En espagnol :

Celui qui va avec les loups apprend à hurler.

A chair de loup, dent de chien.

Le deuil du loup est la fête du renard.

Le loup perd les dents, mais non la mémoire.

Le chien qui tue les loups, les loups finissent par le manger.

 

En géorgien : pendant que le prédicateur prêchait l'Evangile au loup, celui-ci songeait au petit agneau.

 

En grec :

Le loup connait le loup, le voleur le voleur.

On accuse le loup, coupable ou non.

A petite occasion prend le loup le mouton [sous n'importe quel prétexte}

Le loup peut changer de peau, non de naturel.

Le loup qui se fait vieux ne change pas de poil.

Nourrissez le loup pendant l'hiver, il vous dévorera au printemps.

Nourris un louveteau, il te dévorera.

Il n'y a point de traité entre le lion et l'homme, et le loup et l'agneau ne vivent pas en concorde.

 

En hongrois : la mort des loups, c'est la santé des brebis.

 

En italien :

Berger qui vante le loup n'aime pas les moutons.

Ferme l'étable, le loup a mangé les brebis.

Le loup change de poil, mais garde sa gueule.

 

En mongol : un loup reste un loup, même s'il n'a pas mangé tes moutons.

 

En néerlandais : lorsque le loup devient vieux, les corbeaux le chevauchent.

 

En russe :

Dans le troupeau uni, le loup n'est pas à craindre.

Le temps n'est pas un loup, il ne fuira pas dans les bois.

Quand le ciel s'assombrit, le loup se réjouit.

Le loup ne craint pas le chien de berger, mais son collier à clous.

Ne te précipite pas dans la forêt, chevrette, et tous les loups seront à toi.

La chèvre actionna le loup en justice, et elle ne conserva que sa barbe et ses cornes.

Le veau qui devance la vache est dévoré par le loup.

Un renard se moque de sept loups.

Le loup apprivoisé rêve toujours de la forêt.

 

Source : Tenir le loup par les oreilles et

autres expressions liées à nos amis les animaux,

édition Larousse 2016

Repost 0
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 14:42
Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir) Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir) Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir)

Cartes de Cuba et de ses cayos (cliquez pour agrandir)

CUBA - DECOUVERTE | On appelle Cayos les petits îlots situés au large de l’île principale de Cuba. Souvent classés au Patrimoine National (voire mondial), ces petits bouts terres baignés dans des eaux translucides offrent des panoramas véritablement paradisiaques.


La principale différence avec une plage touristique sur la grande île telle que Varadero, réside dans son environnement nature. L’écosystème protégé des cayos préserve encore faune et flore : mangroves, flamants roses, plages spectaculaires de sable blanc et fin, fonds marins multicolores.

 

Evidemment, le tourisme y trouve son bonheur, et les activités organisées sont nombreuses. Ne vous étonnez pas si en vous y rendant, vous découvrez des îles assez urbanisées, principalement d'hôtels...

 

Parmi les cayos les plus remarquables :

 

Cayo Coco

Il s’agit du principal îlot de l’archipel de Cuba. Il abrite 360 espèces de plantes et 200 espèces d’animaux, entre oiseaux et reptiles. Ses 22 kilomètres de plages incroyables, ainsi que sa vaste végétation de cocotiers et mangroves, en font l’un des plus visités. On peut y faire de la plongée, de la pêche et d’autres activités liées à la mer.

 

Cayo Guillermo

Avec ses 5 kilomètres de plages, il s’agit là du plus petit des îlots. Il abrite toutefois l’une des plus incroyables végétations de Cuba.

 

Cayo Santa Lucía de Cuba

Il renferme une multitude d’espaces naturels où prendre plaisir à se perdre. Ses plus de 20 kilomètres de plage, située à 200 mètres seulement d’une barrière de corail, font de cet îlot l’un des plus prisés pour la pratique de la plongée et la pêche sportive, entre autres.

 

Cayo Largo del Sur

Situé à l’est de l’archipel de Los Canarreos, au creux de la mer des Caraïbes. Ses 27 kilomètres de véritable paradis terrestre et marin ont fait de cet îlot une référence en matière d’activités nautiques et de plongée.

 

Mais on peut aussi citer Cayo Jutias, Cayo Santa Maria, Cayo Las Brujas ou les Cajos Cochinos...

 

Ci-dessous, un diaporama pour présenter une sélection non exhaustive de photos illustrant la biodiversité caraïbe de la région.

Dans l'ordre : Vues de Cayo Coco, Cayo Jutias, Cayo Santa Maria, Cayo Las Brujas, Cayos Cochinos, crabe, oursins, boas roses, rongeurs jutia, lézard, oiseaux (flamants, pélicans, mouettes et le tocororro (animal emblématique de Cuba)), plongée sous-marine au large de Las Brujas, escargot "tree-snail", velella velella (ressemblent à des méduses mais n'en sont pas).

Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama
Diaporama

Diaporama

Repost 0
Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article
7 septembre 2016 3 07 /09 /septembre /2016 13:19
Fiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-ZFiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-Z

NOUVELLE-ZELANDE - DECOUVERTE | Fondé en 1952, le parc national de Fiordland occupe le coin sud-ouest de l'île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Il est le plus grand des 14 parcs nationaux du pays avec une superficie de 12 500 km2, et fait partie de la région appelée Te Wāhipounamu, qui est sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce trésor local et international est régi par le Department of Conservation de la Nouvelle-Zélande.

 

(cliquez sur les cartes pour les agrandir)

 

Des paysages à couper le souffle

 

Imaginez-vous debout, surplombant les montagnes, balayant du regard un panorama de pics enneigés, de fjords luisants, de lacs glacés en houppes, de vallées de glace sculptée ainsi que de rivières qui serpentent à travers la forêt indigène... Selon Rudyard Kipling (écrivain britannique 1865-1936), le Fjord de Milford serait la huitième merveille du monde.

 

Il y a des milliers d'années, les glaciers créèrent de nombreux fjords, dont le plus célèbre, le plus visité est le Milford Sound ; parmi les autres fjords les plus connus on trouve également Doubtful Sound et Dusky Sound.


La côte du Fiordland est en pente à pic et crénelée, avec des fjords des vallées des chaînes méridionales des Alpes du Sud, dont le mont Murchison. Dans la section septentrionale du parc plusieurs pics dépassent les 2 000 mètres d'altitude.

La glace a aussi créé des îles, dont deux grandes îles inhabitées, Resolution et Secretary. Plusieurs grands lacs se trouvent en tout ou partie dans le parc, notamment les lacs Te Anau, Manapouri, Monowai, Hauroko, et Poteriteri. Les chutes Sutherland, au sud-ouest du Milford Sound sur le Milford Track, sont parmi les chutes les plus élevées du monde.

Le vent vient surtout de l'ouest, balayant de l'air humide de la mer de Tasman. Rencontrant les montagnes, cet air se refroidit et fait tomber de grandes quantités de pluie sur la région (jusqu'à sept mètres en plusieurs endroits du parc). La pluie maintient les forêts tempérées humides.


Une faune et une flore unique à conserver

 

Afficher l'image d'origineFiordland abrite par exemple le Takahe (à droite). Cet oiseau incomparable, le plus grand membre vivant de la famille des Rallidae, a failli disparaître définitivement. Après sa redécouverte dans les montagnes de Murchison en 1948, une zone spéciale de 500 km2 a été mise en place dans le parc national de Fiordland pour sa conservation.

 

Afficher l'image d'originePar ailleurs la faune est variée et inclut les dauphins, les phoques, les souris, les rats, les lièvres et les cerfs. Parmi les oiseaux on trouve le kakapo (à gauche), le seul perroquet sans la capacité de voler. On peut y rencontrer aussi le kiwi, endémique au pays.

 

Côté flore, le parc est rempli d'arbres de Nothofagus, et on y trouve une grande variété d'arbustes et de fougères ; la fougère couronne ou le Blechnum décoloré par exemple.


Des scènes marines merveilleuses

(cliquez sur la carte des réserves marines en début d'article)

Le corail noir est une beauté sous-marine. La particularité de Fiordland est sa faible profondeur marine. Amoureux de la mer, visitez les 10 réserves marines de Fiordland. http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-go/fiordland/places/fiordland-marine-reserves/fiordland-marine-reserves-a-z/


Des randonnées de renommée mondiale

 

Trois pistes (Great Walks) magnifiques : Kepler Piste, Milford Track et Routeburn Track. http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-go/fiordland/places/fiordland-national-park/fiordland-great-walks/

 

Pour en savoir plus sur ce site exceptionnel au sein de la Nouvelle-Zélande (nombreuses photos, informations sur l'accès et les activités...), je vous invite à consulter la rubrique dédiée à ce parc national sur le site du département national de la conservation : http://www.doc.govt.nz/parks-and-recreation/places-to-go/fiordland/places/fiordland-national-park/ (IN ENGLISH)

 

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir

Fiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-ZFiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-Z
Fiordland National Park : 12 500 km² protégés en N-Z
Repost 0
Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 11:56

D’après une étude menée par Facco/TNS Sofres au printemps 2015, plus de 65 millions d’animaux de compagnie vivent en France. Tout le monde dit que le chien est le meilleur ami de l’homme et pourtant, c’est avec grande surprise que nous apprenons que le parc animalier français se compose majoritairement (à 55%) de poissons.

 

Que ce soit des poissons, chiens, chats, ou autres, nos amis les animaux sont pleins de ressources, que l’on ne soupçonnerait pas toujours. En effet, on pense tout savoir sur nos petits compagnons mais il y a toujours quelque chose d’intéressant à découvrir sur eux.

 

C’est pourquoi en tant que grands amoureux des animaux et avec la collaboration de Passion Animale, les équipes de Market Inspector proposent une infographie comprenant des faits originaux sur nos amis les bêtes.

12 infos insolites sur nos animaux préférés
Repost 0
Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 13:05

3 séries documentaires scientifico-comiques pour en savoir plus sur les comportements des animaux, grâce à la scénariste et actrice Isabella Rossellini.

 

Afficher l'image d'origine

 

Avec "Seduce me", on apprend en vidéo les techniques de séduction des insectes, poissons et autres bêtes qui volent ou qui nagent. 

 

 

Lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PLfJMfBbRvIsiApGUTK1NQH7bj2eLzfQSq

 

Avec "Green Porno", on découvre les moeurs sexuelles des animaux.

 

 

Lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PL14F6452A495787DE

 

 

Avec "Mammas", série scientifico-comique sur les comportements animaux, l'actrice Isabella Rossellini dynamite les idées reçues sur la maternité.

 

Elle est une maman hamster (mesocricetus auratus) qui dévore sans état d'âme deux de ses bébés pour se requinquer, "récupérer un peu de protéines et vitamines perdues à l'accouchement". Elle est une femelle coucou (cuculus canorus) qui pond ses oeufs dans le nid d'une autre espèce pour ne pas se fatiguer à les élever... et bien d'autres bestioles !

 

Les épisodes ont été diffusés sur Arte en février 2013.

 

 

Lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PLfJMfBbRvIsiHAc_thcM4ICBYzqO8QPP2

Repost 0
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 12:18

Pause musicale avec cette chanson française des années 60, par celui qui chante aussi "Je suis Dieu" ou "Jardin des délices"...

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paroles

Animal, on est mal
On a le dos couvert d'écailles
On sent la paille
Dans la faille
Et quand on ouvre la porte
Un armée de cloportes
Vous repousse en criant
"Ici, pas de serpent!"


Animal, on est mal.
Animal, on est mal.
Animal, on est mal.


On a deux cornes placées
Sur le devant du nez.
On s'abaisse.
On s'affaisse.
On a la queue qui frise.
On a la peau épaisse.
On a la peau grise
Et quand on veut sortir
Avec une demoiselle,
On l'invite à dîner.
Quand elle vous voit,
Que dit-elle ?
"Il ne vous manque qu'une bosse.
Vade retro, rhinocéros!"


Animal, on est mal
Animal, on est mal
Animal, on est mal


On assiste à l'opération de la girafe.
La voilà qui se retrouve le cou plein d'agrafes.
Elle appelle au secours
On veut lui mettre un pantalon
Mais il est trop court


Animal, on est mal


On pond ses œœufs dans le sable
Et quand on passe à table
Les chevaux-vapeurs
On pris peur
De se retrouver loin de leur étable.


Animal, on est mal
Animal, on est mal
Animal, on est mal


Et si on ne se conduit pas bien
On revivra peut-être dans un peau d'un humain


Animal, on est mal
Animal, on est mal
Et Dieu reconnaîtra les siens

Repost 0
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 17:01

 Le suspense est à son comble lorsque je m'apprête à ouvrir le colis rose qui vient d'arriver. Tina, ma chatte, semble savoir que son contenu lui est destiné et tourne autour de la boîte avec intérêt. Commandée sur https://box.maxkitty.fr , il s'agit d'une box composée de 5 à 6 produits adaptés à mon animal. Friandises, jouets, accessoires, Tina est gâtée ! 

 

 
Elle se jette sur le joujou en forme de père noël suspendu à un fil, et court après un laser sans se lasser. Je la récompense ensuite par un biscuit tortillon et fatiguée, elle se repose dans le plaid fourni... Merci Max et Kitty !
Si vous aussi vous souhaitez tester la Box pour faire plaisir à votre animal, n'hésitez pas, vous bénéficiez de 50% de remise sur votre première box commandée !
 
 
 
 
 
Repost 0
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 18:09

oiseaueuropeinComme un oiseau sur la branche ...
Se sentir pousser des ailes ...
Voler de ses propres ailes ...
Un drôle d'oiseau ...
Un appetit d'oiseau ...


Le langage familier recèle de nombreuses expressions imagées. Beaucoup s'inspirent des comportements des animaux. Voici toute une série de locutions utilisant des noms d'oiseaux.
A propos, savez-vous ce que signifie "donner des noms d'oiseaux" ?

Donner des noms d’oiseaux : S’insulter.
- “À l’assemblée, les députés ont commencé à se donner des noms d’oiseaux”


Expressions utilisant toutes sortes de noms d'oiseaux :

• Une hirondelle ne fait pas le printemps : 1/ D’un seul élément, on ne peut tirer de conclusions certaines ou générales. 2/ Une seule personne ne suffit pas pour atteindre un but commun. C’est ensemble qu’un projet, un match se gagne. C’est à deux qu’un mariage, une amitié fonctionne. Expression d’Aristote, Éthique à Nicomaque (livre I, chapitre VI, 1098a) issue de la fable Le Jeune Prodigue et l’Hirondelle d’Ésope. - “Une hirondelle ne fait pas le printemps, un dissident libéré, fût-il candidat au prix Nobel de la paix, ne rend pas ce pays plus démocratique.”
 

• Avoir une tête de linotte : Ne pas être capable de se rappeler des choses importantes, être étourdi.
- “Essaye de t’en souvenir malgré ta tête de linotte”.
 

• Bayer aux corneilles : Ne rien faire et le montrer.
- “Tu pourrais m’aider au lieu de bayer aux corneilles” (attention, il ne s'agit pas du verbe bailler mais bien du verbe bayer, qui signifie s'étonner, être bouche bée)

 

• Être bavarde comme une pie : Parler beaucoup et souvent pour ne rien dire.
- “Je n’aime pas aller chez ma tante, elle est bavarde comme une pie”

 

• Siffler comme un merle : Être très gai.
- “Lorsqu’il sortait en forêt, il était heureux, il sifflait comme un merle”.
 

• Être gai comme un pinson : Être toujours de bonne humeur.
- “Ma tante est resté très jeune et toujours gaie comme un pinson”.

 

• Être chouette : Être sympathique, par extension : une situation agréable.
- "Chouette alors !" : interjection pour exprimer sa satisfaction.
- “Mon oncle nous a emmené au parc, il est chouette”.

 

• Être un vieux hibou : Désigne un homme âgé et bourru.
- “Tu pourrais être un peu avenant, espèce de vieux hibou !”

 

• Être fier comme un paon : Être vaniteux, imbu de sa personne.
- “Après avoir appris sa promotion, il est entré dans la salle fier comme un paon”.

 

• Être innocent comme la blanche colombe : Être non coupable.
- “Tu penses que c’est moi qui ai fait le coup alors que je suis comme la blanche colombe”.

 

• Être le dindon de la farce / être le pigeon : Être la victime d’une affaire.
- “Il a perdu la maîtrise du projet. Dans cette histoire, il a vraiment été le dindon de la farce”.

 

• Être saoul comme une grive : Être ivre.
- “Après quelques verres, elle était déjà saoule comme une grive”.

 

• Être un vautour : Personne qui s’approprie des biens matériels (généralement par des procédés malhonnêtes).
- “Dans le village, beaucoup de personnes ont été dépouillées par lui, c’est un vrai vautour”.

 

• Être un vieux rossignol : Un objet qui ne se vend pas.
- “Lorsque je suis arrivé à la vente, il ne restait plus que quelques vieux rossignols”.

 

• Faire/pratiquer la politique de l’autruche : Ne pas vouloir voir l’évidence.
- “Ce rapport a fourni au gouvernement le prétexte pour pratiquer la politique de l’autruche”.

 

• Avoir un estomac d’autruche : Être capable de manger n’importe quoi.
- “Il est bien le seul à pouvoir manger ça, il a un estomac d’autruche”.

 

• Faire le pied de grue : Attendre debout longtemps.
- “Cela faisait plus d’une heure que je faisais le pied de grue dans la rue”.

 

• Partir comme une volée de moineaux (perdreaux) : S’enfuir précipitamment.

- “Lorsque qu’elle arriva, les enfants partirent comme une volée de moineaux”.

 

• Le chant du cygne : Une œuvre (action) de la fin d’une vie.
- “Ce livre était son chant du cygne, il est mort peu après”.

 

• Le miroir aux alouettes : Désigne quelque chose qui fascine par une apparence trompeuse.
- “Le député estime que l’aide au développement est un miroir aux alouettes”.

 

• Pousser des cris d’orfraie : Crier suite à une nouvelle.
- “Lorsqu’il lui annonça son départ, elle a poussé des cris d’orfraie”.

 

• Répéter comme un perroquet : Répéter sans comprendre ce que l’on dit.
- “Essaye de dire quelque chose d’intelligent au lieu de répéter ce que je dis comme un perroquet”.

 

• Être ravitaillé par les corbeaux : Habiter loin de tout.
- "Tu crois que je vais m’isoler dans ce coin perdu, ravitaillé par les corbeaux ?"
http://arbrealettres.wordpress.com/2009/10/14/ Un article a été consacré à cette expression et au corbeau en tant que symbole et un conte vient illustrer cette expression : Jean de Calais a été ravitaillé par les corbeaux, laissé pour mort, avant de revenir à la vie quotidienne ici.


• Être un corbeau : Être une personne qui fait de la délation (généralement par courrier). Ce sens remonte au film Le Corbeau de Henri-Georges Clouzot, sorti sur les écrans en 1943, dans lequel une série de lettres anonymes signées "Le Corbeau" s'abat sur une petite ville française.
- “Dès que les journaux ont parlé de cette triste affaire, les gens du village ont commencé à recevoir des lettres de corbeaux”

 

• Noir comme un corbeau : se dit souvent d'une personne qui a les cheveux noirs et le teint brun.
 

Expressions utilisant les caractéristiques générales de l'oiseau (plumes, ailes, taille..)

• Y laisser des plumes : Perdre une partie de ses biens ou de ses privilèges dans une affaire.
- “Il est clair qu’il va laisser des plumes avec la perte de ce client”.
 

• Voler dans les plumes : Attaquer violemment quelqu’un (au figuré).
- “Lorsque mon père va savoir ça, il va me voler dans les plumes”.

 

• A vol d’oiseau : En ligne droite, pour une distance.
- “Nous sommes à 3 km à vol d’oiseau de la Tour Eiffel”.

 

• Avoir / Se sentir pousser des ailes : Se sentir léger.
- “Dans la descente, je n’étais pas fatigué, je me sentais pousser des ailes”.

 

• Avoir un appétit d’oiseau (de moineau) / Manger comme un moineau : avoir petit appétit.
- “Je viendrai avec ma sœur, ne t’inquiètes pas, elle a un appé !@#$%^&* d’oiseau”.

 

• Avoir un coup dans l’aile : Être en difficulté.
- “Après ses remarques, il était clair que le projet avait un coup dans l’aile”.

 

• Avoir une cervelle d’oiseau (de moineau) : N’avoir que peu d’intelligence.
- “Sa femme est mignonne, mais elle a une cervelle d’oiseau”.

 

• Battre de l’aile : Être proche de l’insuccès, de la fin, de l’échec.
- “C’est une initiative intéressante, mais par manque de moyens, elle commence à battre de l’aile."

 

• Être comme l’oiseau sur sa branche : Se trouver pour très peu de temps en un endroit ou une situation.
- “Il est toujours entre deux avions, un vrai oiseau sur sa branche”.

 

• Être un oiseau de mauvais augure / être un oiseau de malheur : Apporter de mauvaises nouvelles sans que cela soit justifié.
- “Tout va bien se passer, n’écoute pas les oiseaux de mauvais augure”.

 

• Être un drôle d’oiseau : Être une personne peu sympathique.
- “Tu lui fais confiance ? Il m’a l’air d’être un drôle d’oiseau !”

 

• Être (trouver - chercher) l’oiseau rare : Être (chercher) une personne dont les qualités sont difficiles à trouver.
- “Je cherche l’oiseau rare qui pourrait nous sortir de cette impasse”.

 

• L’oiseau s’est envolé : La personne ne se trouve plus là où on pense.
- “Lorsque les policiers arrivèrent sur les lieux, l’oiseau s’était envolé”.

 

• Le petit oiseau va sortir : Se dit lorsqu’on prend une photo.
- “On sourit, on ne bouge plus. Attention, le petit oiseau va sortir”.

 

• Rogner les ailes : Empêcher quelqu’un de faire quelque chose.
- “En lui retirant une partie de son équipe, on peut dire qu’il lui a bien rogné les ailes".

 

• Se brûler les ailes : Échouer dans une entreprise.
- “En persistant dans cette attitude, tu vas te brûler les ailes”.

 

• Voler de ses propres ailes : Agir seul, sans aide.
- “Ce n’est plus un enfant, laisse-le un peu voler de ses propres ailes”.

 

Repost 0
Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 20:27

Quizz Animaux publié sur Quizz.biz

Repost 0
Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 13:40

" Si nous prenons la nature pour guide, nous ne nous égarerons jamais. "

  Cicéron


Repost 0
Publié par Delphina - dans Côté détente
commenter cet article

INTERNATIONAL

  

English English español Italiano deutsch العربية

A La Chasse Aux Articles

A PROPOS

about1.png

about2

RUBRIQUES

rubactualite

rubanimauxaz

rubanimauxcelebres

rubagir

rubcoinartiste

rubcotedetente

rubevenements

rubhumouretvideos

rublescoulissesdeblog

rubmetiers

rubphotos

rubretro

rubsciences

rubselectiondesitesweb

rubsoccuperanimal

rubanimauxnationaux

BONUS

rubgrandsdossiers

rubliens

D'OU VENEZ-VOUS ?

Map

POUR PLUS DE CONFORT

Besoin de modifier la taille du texte ?

CTRL + pour l'augmenter
CTRL - pour la diminuer
 

MUSIQUE SAUVAGE