Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 12:32
Au cœur de Paris (mairie du 2e arrondissement), à l'invitation de One Voice, les plus beaux clichés de Jo-Anne McArthur sont présentés dans une exposition accessible jusqu'au 28 août 2017. Chacun d'eux raconte une vie, une existence, une histoire… Et porte en lui l'espoir d'un changement de regard.

 

Une photo n'est pas qu'un instant figé. Elle peut aussi raconter une histoire. Chacun des individus immortalisés par Jo-Anne a une vie, une existence qui lui est propre. Depuis sa naissance jusqu'au moment du cliché, il a grandit, vécu, expérimenté, ressenti, partagé. Il fait partie intégrante de ce monde. Son destin, c'est ici l'humain qui l'a orienté. En le sauvant ou le condamnant, en l'enfermant ou le libérant, en l'exploitant ou le respectant, il a irrémédiablement influencé son parcours.
 
 
Le moment capturé par Jo-Anne est parfois beau, souvent terrible. Il provoque chez celui qui le découvre une émotion forte, cherchant la prise de conscience. Et ces existences, changées par l'humain, peuvent modifier celle de l'humain en retour. Ainsi, peut-être, contribueront-elles à sauver des vies, l'instant passé dessinant l'avenir…
 
 
Travailler avec Jo-Anne était pour One Voice une évidence tant son œuvre illustre l'individualité des êtres qu'elle a croisés, celle-là même que One Voice défend et veut faire connaître. Ils sont des personnes animales avec un vécu et, surtout, le besoin urgent d'être protégés. En organisant cette exposition, elle espère toucher le cœur des gens, changer le regard et, ainsi, influencer les pratiques.

 

Source : http://one-voice.fr/fr/blog/je-suis-un-animal-une-exposition-inedite-a-paris.html

 

LE SITE OFFICIEL DE LA PHOTOGRAPHE : http://www.weanimals.org/

Repost 0
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 11:32

"REGNE ANIMAL", c'est le nom de l'exposition qui débute ce mercredi 5 juillet à la Galerie 1618 (16 rue Richer 75009 Paris), mais c'est aussi le titre du livre de Jean-Baptiste Del Amo qui a remporté le Prix du Livre Inter 2017. L'omniprésence des animaux domine à la croisée des cultures...

 

L'Exposition REGNE ANIMAL du 5 juillet 2017 au 22 septembre 2017. Entrée libre et gratuite. Galerie 1618, 16 rue Richer, 75009 PARIS.

 

Dans l’histoire de l’art occidental et oriental, les artistes ne peuvent pas ignorer les animaux qui dominent chaque recoin de l’histoire de l’art. A travers le langage de l’encre orientale, visitez un monde gouverné par la faune. Ces animaux ont également leur propre société dans le règne animal oriental.

 

Cette exposition se compose de 35 œuvres choisies minutieusement auprès de 11 artistes. Ces 11 artistes sont issus de différentes écoles et professeurs et possèdent chacun leur propre style. Cette exposition révèle une scène de combat de ces différents artistes.

 

Le style de 邓云  DENG Yun est de croiser l’espace-temps des humains et des animaux, l’équilibre et la destruction de l’ordre et du désordre, de la vie et de la mort,  et l’anxiété de l’humain et de la Nature.  王方  WANG Fang exprime de manière habile et silencieuse le plaisir, la colère, la tristesse et la joie des animaux.  李骏逸  LI Junyi décrit cette série d’œuvres comme “ Je n’ai jamais sous-estimé les sentiments des animaux, je n’ai jamais pensé que les sentiments des humains étaient supérieurs à ceux des animaux. L’humain peut parfaitement communiquer avec la Nature et les animaux. Les animaux peuvent également aimer et haïr, ils pensent et sont nostalgiques. Cependant, la modernisation a entraîné la confrontation et le détachement entre l’Homme et la Nature. La jungle est la miniature d’un écosystème présentant de nombreuses espèces étonnantes et de profonds mystères. Chaque individu, chaque vie a une valeur existentielle et une signification irremplaçable ainsi qu’un attachement et une reconnaissance infinie envers la Nature. Ils sont les maîtres de la Nature mais également leurs enfants. ​赵方方  ZHAO Fangfang  utilise les couleurs de manière très osée et exprime son mécontentement envers la société à travers les animaux. Mais aussi : 黄麒元  HUANG Qiyuan, 李娜  LI Na, 鹿野骋  LU Yecheng, 单鼎凯  SHAN Dingkai, 石荣强  SHI Rongqiang, 王濛沙  WANG Mengsha, 岳小飞  YUE Xiaofei. Source

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Le livre REGNE ANIMAL, de Jean-Baptiste Del Amo, Editions Gallimard (2016), Prix du Livre Inter 2017.

 

Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l'histoire d'une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l'omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d'une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d'une violence ancestrale. Seuls territoires d'enchantement, l'enfance – celle d'Éléonore, la matriarche, celle de Jérôme, le dernier de la lignée – et l'incorruptible liberté des bêtes parviendront-elles à former un rempart contre la folie des hommes?
 
Règne animal est un grand roman sur la dérive d'une humanité acharnée à dominer la nature, et qui dans ce combat sans pitié révèle toute sa sauvagerie – et toute sa misère.

Source Source 2

 

Repost 0
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 18:05

Sergey Polyushko est un photographe Ukrainien aux centres d’intérêt variés.
Habitué du milieu publicitaire mais aussi de la mode et même de l’architecture, si nous nous intéressons à Sergey aujourd’hui c’est pour l’un de ses dons extraordinaires : celui d’immortaliser l’âme de nos animaux préférés à travers de fabuleux clichés.

Sauvages, élevés ou domestiques — écureuils, vaches ou chiens — il parvient à saisir à travers son objectif l’énigme de ceux qui ne parlent pas, à créer l’intimité si particulière oscillant entre la profondeur et l’abandon et à instaurer le dialogue entre le regardant et le regardé.

Très soutenu sur les réseaux sociaux (plus de 40 000 abonnés sur Instagram) c’est un véritable voyage poétique quotidien qu’offre Sergey Polyushko à ses fans et la raison pour laquelle vous ne pouviez pas passer à côté.

[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko
[Photos] L'oeil de Sergey Polyushko

Vous pouvez suivre de plus près le talent extraordinaire de Sergey Polyushko en vous rendant sur sa page facebook : https://www.facebook.com/psfoto.com.ua 

Ou ici : https://500px.com/polyushkosergey

 

Source de cet article : http://www.demotivateur.fr/article/le-photographe-ukrainien-sergey-polyushko-realise-des-cliches-d-animaux-d-une-rare-beaute-7958

Repost 0
19 juillet 2016 2 19 /07 /juillet /2016 11:28

Entretien exclusif avec Marc Sitarz, fondateur de la marque de prêt-à-porter Natureally, inspirée des motifs naturels de poissons, oiseaux, crustacés, amphibiens, insectes et autres animaux hauts en couleurs.

 

 

Delphina : Bonjour Marc, pouvez-vous vous présenter ?

Marc Sitarz : Bien sûr ! Je suis né en Autriche, et après divers pays d’Europe j’ai effectué des études d’ingénieur à la suite de quoi j’ai bien évidemment fini dans l’industrie. Toutefois, j’apprécie beaucoup la technique, mais j’ai toujours gardé un lien avec les métiers artistiques. Mes passions gravitent autour de la nature et de la découverte : Voyages, cultures, plongée, pêche (no kill bien sûr !), et quelques aventures exploratoires en Sibérie ou dans les pays nordiques. Bref, je pense incarner une certaine diversité, et cela me tient à cœur. Du coup, mes expériences et mon récent statut de père m’ont poussé à prendre à bras le corps le sujet de l’environnement et de l’avenir de nos enfants. L’idée de Natureally m’est alors venue naturellement !

 

D : Pouvez-vous nous parler en deux mots de votre entreprise Natureally ?

MS : Natureally est une marque de mode éco-inspirée et éco-conçue : Nous concevons des vêtements écologiques inspirés de la Nature, la plus belle chose qui soit ! C’est un concept inédit : allier la nature, le graphisme et la mode. Pour lancer Natureally, je me suis associé à des prestataires (styliste, designer textile, graphiste…). Les vêtements, créés à partir de fibres naturelles (100% coton ou 100% soie naturelle, avec les doublures en viscose) sont confectionnés au Portugal dans la région de Porto afin de minimiser le bilan carbone. Nous ne nous arrêtons pas là : Chaque vêtement vendu permet de reverser une donation à une association de protection de l’environnement.

 

 

D : Qu’est-ce qui vous a convaincu de lancer ce projet ?

MS : J’ai passé plusieurs années de ma vie dans des pays étrangers, j’ai réalisé des voyages extraordinaires. Lors d’une plongée au Mozambique, je me suis dit qu’il était dommage que toute cette diversité et toutes ces couleurs ne soient pas accessibles. Et durant une expédition en Russie, une rencontre avec un ours a fait basculé ma vie. C’est à ce moment que je me suis dis qu’il fallait que je fasse autre chose, qui soit bon pour la planète et pour les générations futures.

 

D : Quels sont les objectifs de Natureally ?

MS : Le but principal de Natureally est de protéger la biodiversité, de faire découvrir des espèces et sensibiliser à la protection de l’environnement : 5% de prix de chaque produit est reversé à une association qui protège directement ou indirectement l’espèce qui a inspiré le produit. Aujourd’hui, nous avons trois associations partenaires : Marine Megafauna Foundation (Mozambique) qui se concentre sur la protection d’espèces comme les requins, les raies, les mammifères marines ou les tortues : Core Sea (Thaïlande) créée pour la conservation d’espèces marines ; et Kwata qui est une association guyanaise d’étude et de protection de la nature.

 

 

D : Aujourd’hui, qu’envisagez-vous pour la suite de cette aventure ?

MS : Nous venons de terminer avec succès une campagne de financement participatif en Touraine (Make in Loire Valley). Nous avons d’ailleurs remporté le prix de l’entrepreneuriat qui nous a été décerné mercredi 06 Juillet dernier. Cela me permet donc de pouvoir lancer la fabrication de mes vêtements et donc commencer à les commercialiser. Grâce à cette initiative, j’espère pouvoir sensibiliser un grand nombre de personnes aux merveilles de ce monde, proposer un produit vestimentaire innovant, de qualité, et profondément identitaire. Enfin, pourquoi pas, un jour, sauvegarder une espèce grâce aux donations tirées des ventes ! Il ne faut jamais s’arrêter de rêver !

 

Site officiel (boutique, lookbook, communauté) : http://www.natureally.eu/

Page Facebook : https://www.facebook.com/natureallyeu/

 

Propos recueillis en juillet 2016.

Source des images : le site officiel, avec son autorisation.

 

Processus de création

Processus de création

Repost 0
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 13:05

3 séries documentaires scientifico-comiques pour en savoir plus sur les comportements des animaux, grâce à la scénariste et actrice Isabella Rossellini.

 

Afficher l'image d'origine

 

Avec "Seduce me", on apprend en vidéo les techniques de séduction des insectes, poissons et autres bêtes qui volent ou qui nagent. 

 

 

Lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PLfJMfBbRvIsiApGUTK1NQH7bj2eLzfQSq

 

Avec "Green Porno", on découvre les moeurs sexuelles des animaux.

 

 

Lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PL14F6452A495787DE

 

 

Avec "Mammas", série scientifico-comique sur les comportements animaux, l'actrice Isabella Rossellini dynamite les idées reçues sur la maternité.

 

Elle est une maman hamster (mesocricetus auratus) qui dévore sans état d'âme deux de ses bébés pour se requinquer, "récupérer un peu de protéines et vitamines perdues à l'accouchement". Elle est une femelle coucou (cuculus canorus) qui pond ses oeufs dans le nid d'une autre espèce pour ne pas se fatiguer à les élever... et bien d'autres bestioles !

 

Les épisodes ont été diffusés sur Arte en février 2013.

 

 

Lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PLfJMfBbRvIsiHAc_thcM4ICBYzqO8QPP2

Repost 0
6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 12:18

Pause musicale avec cette chanson française des années 60, par celui qui chante aussi "Je suis Dieu" ou "Jardin des délices"...

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paroles

Animal, on est mal
On a le dos couvert d'écailles
On sent la paille
Dans la faille
Et quand on ouvre la porte
Un armée de cloportes
Vous repousse en criant
"Ici, pas de serpent!"


Animal, on est mal.
Animal, on est mal.
Animal, on est mal.


On a deux cornes placées
Sur le devant du nez.
On s'abaisse.
On s'affaisse.
On a la queue qui frise.
On a la peau épaisse.
On a la peau grise
Et quand on veut sortir
Avec une demoiselle,
On l'invite à dîner.
Quand elle vous voit,
Que dit-elle ?
"Il ne vous manque qu'une bosse.
Vade retro, rhinocéros!"


Animal, on est mal
Animal, on est mal
Animal, on est mal


On assiste à l'opération de la girafe.
La voilà qui se retrouve le cou plein d'agrafes.
Elle appelle au secours
On veut lui mettre un pantalon
Mais il est trop court


Animal, on est mal


On pond ses œœufs dans le sable
Et quand on passe à table
Les chevaux-vapeurs
On pris peur
De se retrouver loin de leur étable.


Animal, on est mal
Animal, on est mal
Animal, on est mal


Et si on ne se conduit pas bien
On revivra peut-être dans un peau d'un humain


Animal, on est mal
Animal, on est mal
Et Dieu reconnaîtra les siens

Repost 0
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 16:33
"Je suis un oiseau"

"Je suis un oiseau"

Dans les bacs depuis quelques jours, "Du coeur au stylo" est le premier album du chanteur français JB Bullet, rendu célèbre par la chanson #Je suis Charlie.

 

 

" CHARLIE

J'ai toujours un peu de mal à en parler, car même si c'est sûrement par ce moyen que vous m'avez connu, ça n'a été une période facile pour personne, moi y compris...
Mais le 7 janvier dernier, je suis comme tout le monde atterré par les attentats commis au siège de Charlie Hebdo. Et comme tout un chacun, j’ai ressenti le besoin de m’exprimer, et le premier moyen qui m’est venu a été d’écrire et de chanter… J’ai donc pris ma guitare et ma webcam, et me suis filmé afin de dire ce que j’en pensais à mes amis sur Facebook, et quelques heures plus tard, j’ai commencé à recevoir des messages de mes proches : la vidéo avait été vues des centaines de milliers de fois…

Le lendemain j’étais invité sur le plateau de « C à vous » sur France 5, puis deux jours plus tard pour la Soirée de soutien pour Charlie sur France 2 et dans « Le Grand 8 » sur D8. Beaucoup de médias s’intéressaient à moi, voulaient me connaître, alors qu’au final, je ne suis qu’un mec avec une guitare, un citoyen parmi des millions qui a simplement voulu réagir à ce qui se déroulait sous ses yeux…" (http://www.kisskissbankbank.com/du-coeur-au-stylo-1er-album-de-jb-bullet)

 

Passion Animale s'est intéressé au chanteur. Découverte d'une perle : "L'Oiseau".

 

Repost 0
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 18:26

Afin d'intéresser le maximum de personnes aux données scientifiques sur le réchauffement climatique, trop souvent négligées selon elle, l'artiste américaine Jill Pelto les a traduites en tableaux paysagers. "Les datas, et la façon dont l'être humain les influence en émettant des gaz à effet de serre, forment une part essentielle du paysage et des changements qui se produisent sous nos yeux", souligne le site d'information scientifique Grist. Jill Pelto est particulièrement sensible à la fonte des glaces et à la disparition d'espèces animales dans le Grand Nord, son père, chercheur sur cette thématique, l'y ayant emmenée de nombreuses fois.

Source : courrier international.

 

SON SITE OFFICIEL : http://www.jillpelto.com/gallery/

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

 

Repost 0
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 20:33

EXPOSITION « OCEANS »

Du 24 septembre au 19 octobre 2014

Le collectif d’artistes SARASVATI tourne son regard vers le large…

 

Fidèle à sa mission de faire « connaître, aimer et protéger les océans », le Musée océanographique donne la parole au collectif d’artistes SARASVATI pour une plongée dans les profondeurs, à travers le prisme de l’Art. Du mercredi 24 septembre au dimanche 19 octobre 2014, une série d’œuvres éclectiques mettra en lumière les différentes menaces qui pèsent sur les écosystèmes marins et invitera le public à s’émerveiller devant des océans idylliques.

 

Au total, vingt-deux artistes ont imaginé une quarantaine d’œuvres aussi variées que des sculptures, peintures, installations, graffes ou production musicale. « A partir d’un thème, nous apportons tous notre créativité. Il n’y a pas de barrière entre nous et cette liberté se ressent au travers des thématiques que nous abordons », explique Patrice Woolley, auteur de bandes dessinées monégasque.

 

Cette année, c’est donc sous l’eau que le groupement artistique SARASVATI - du nom de la Déesse hindou de la connaissance et des arts - a trouvé l’inspiration. « L’exposition Oceans est une opération de visualisation artistique des menaces qui touchent les océans. De la surpêche à la fonte de la banquise, en passant par la chasse illégale à la baleine ou la disparition des coraux, nous avons illustré plusieurs problématiques actuelles avec notre sensibilité d’artiste, de manière positive ou négative ».

 

Présentées dans la salle de conférences du Musée océanographique, ces œuvres seront complétées par une série de panneaux présentant des projets environnementaux soutenus par la Fondation Prince Albert II, partenaire de l’exposition. 

Source : communiqué de presse du musée océanographique de Monaco.

Repost 0
6 juillet 2014 7 06 /07 /juillet /2014 15:40

Charles Baudelaire est un écrivain français, né à Paris (1821-1867). Héritier du romantisme et fidèle à la prosodie traditionnelle, il exprime à la fois le tragique de la destinée humaine et une vision mystique de l'univers, où il découvre de mystérieuses "correspondances". Ses poèmes (Les Fleurs du mal, 1857; Petits Poèmes en prose, 1869) et son oeuvre critique (l'Art romantique, 1868) sont à la source de la sensibilité moderne. (Biographie sommaire du Petit Larousse)

 

Son recueil Les Fleurs du Mal recense quatre poèmes inspirés par les chats :

 

Le Chat I

Dans ma cervelle se promène,
Ainsi qu'en son appartement,
Un beau chat, fort doux et charmant.
Quand il miaule, on l'entend à peine,

Tant son timbre est tendre et discret;
Mais que sa voix s'apaise ou gronde,
Elle est toujours riche et profonde.
C'est là son charme et son secret.

 

Cette voix qui perle et qui filtre,
Dans mon fonds le plus ténébreux,
Me remplit comme un vers nombreux
Et me réjouit comme un philtre.


Elle endort les plus cruels maux
Et contient toutes les extases;
Pour dire les plus longues phrases,
Elle n'a plus besoin de mots.


Non, il n'est pas d'archet qui morde
Sur mon coeur, parfait instrument,
Et fasse plus royalement
Chanter sa plus vibrante corde,


Que ta voix, chat mystérieux,
Chat séraphique, chat étrange,
En qui tout est, comme en un ange,
Aussi subtil qu'harmonieux!

 

Le Chat II

De sa fourrure blonde et brune
Sort un parfum si doux, qu'un soir
J'en fus embaumé, pour l'avoir
Caressé une fois, rien qu'une.


C'est l'esprit familier du lieu;
Il juge, il préside, il inspire
Toutes choses dans son empire;
Peut-être est-il fée, est-il dieu?


Quand mes yeux vers ce chat que j'aime
Tirés comme par un aimant,
Se retournent docilement
Et que je regarde en moi-même,


Je vois avec étonnement
Le feu de ses prunelles pâles,
Clairs fanaux, vivantes opales,
Qui me contemplent fixement.

 

 

 

Les Chats


Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires


Amis de la science et de la volupté
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.


Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin;


Leurs reins féconds sont plein d'étincelles magiques
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.

 

 

 

Le Chat

Viens, mon beau chat, sur mon coeur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.


Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique,


Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bête
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,


Et des pieds jusques à la tête,
Un air subtil, un dangereux parfum,
Nagent autour de son corps brun.

Illustrations : coloriages.fr

Pour plus d'articles sur les chats

Repost 0
">

INTERNATIONAL

 

A La Chasse Aux Articles

A PROPOS

about1.png

about2

RUBRIQUES

rubactualite

rubanimauxaz

rubanimauxcelebres

rubagir

rubcoinartiste

rubcotedetente

rubevenements

rubhumouretvideos

rublescoulissesdeblog

rubmetiers

rubphotos

rubretro

rubsciences

rubselectiondesitesweb

rubsoccuperanimal

rubanimauxnationaux

BONUS

 

rubgrandsdossiers

rubliens

NOS PARTENAIRES

code ami : 10%refersionpurepaw

 

D'OU VENEZ-VOUS ?

Map

POUR PLUS DE CONFORT

Besoin de modifier la taille du texte ?

CTRL + pour l'augmenter
CTRL - pour la diminuer
 

MUSIQUE SAUVAGE